Publié

JoaillerieTiffany craint une chute de son bénéfice

Le groupe new-yorkais de joaillerie craint une chute de ses résultats entre autres affectés par la force du dollar.

Tiffany table sur une chute de l'ordre de 30% de son résultat net au premier trimestre de l'exercice en cours.

Tiffany table sur une chute de l'ordre de 30% de son résultat net au premier trimestre de l'exercice en cours.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Le joaillier américain Tiffany lance un avertissement sur ses résultats de la première moitié de l'année.

Ils devraient être affectés par la force du dollar et un dérapage de ses coûts.

Tiffany table sur une chute de l'ordre de 30% de son résultat net au premier trimestre de l'exercice en cours qui s'achève fin janvier 2016. Un recul, «plus modeste», au deuxième trimestre est attendu, a indiqué ce vendredi 20 mars la firme dans un communiqué.

Le groupe new-yorkais espère toutefois que cette baisse sera suivie d'un rebond dans la seconde moitié de l'année. Il table sur un résultat «à deux chiffres».

Au final, l'exercice en cours devrait se traduire par une hausse «minime» du résultat ajusté par action, par rapport aux 4,20 dollars (4,15 francs) de l'exercice écoulé, prévient l'entreprise.

Tiffany connaît une croissance annuelle se situant sur une fourchette de 0 à 10%. Une fois traduit en dollars, son chiffre d'affaires devrait cependant connaître une «faible progression à un chiffre», souligne l'entreprise.

Sur le seul premier trimestre, son chiffre d'affaires, exprimé en dollars, devrait reculer d'environ 10%, en raison d'un effet de base défavorable au Japon et d'une relative faiblesse de la demande aux Etats-Unis. Ses ventes devraient toutefois se redresser dès le deuxième trimestre.

Millions versés à Swatch Group

Sur l'exercice écoulé, Tiffany a dégagé un bénéfice net de 484 millions de dollars. Cela représente plus du double que l'année précédente qui supportait d'importantes charges exceptionnelles.

En excluant l'impact des dépenses non courantes, la rentabilité du groupe s'inscrit en hausse de 13%. A 4,20 dollars, le bénéfice par action ajusté s'est établi trois cents au-dessus des prévisions moyennes des analystes. Quant au chiffre d'affaires, de 4,25 milliards de dollars ( 5%), il est un peu plus soutenu qu'attendu par le marché.

Pour rappel, suite à une décision de justice rendue en 2013, Tiffany avait dû verser à Swatch Group 402 millions de francs de dommages et intérêts, suite à une rupture de collaboration. Cela avait fait plonger le joaillier américain dans le rouge au quatrième trimestre de l'exercice concerné.

Le cas n'est cependant pas totalement réglé. Le tribunal de première instance d'Amsterdam a récemment levé la décision du tribunal d'arbitrage du 21 décembre 2013. Swatch Group a confirmé le 4 mars vouloir faire appel.

Jusqu'à une décision définitive de la dernière instance (Cour suprême des Pays-Bas), le jugement du tribunal de première instance d'Amsterdam n'est pas exécutoire. Il n'a pas de conséquence matérielle pour Swatch Group, avait précisé le groupe horloger biennois.

(ats)

Votre opinion