Publié

COMBINÉ NORDIQUETim Hug au pied du podium

Au lendemain de sa première victoire en Coupe du monde, le Soleurois s’est classé au 4e rang lors de la deuxième épreuve de Chaikovskiy.

Une victoire et une quatrième place: Tim Hug n'a pas regretté d'être allé affronter le froid polaire de Russie.

Une victoire et une quatrième place: Tim Hug n'a pas regretté d'être allé affronter le froid polaire de Russie.

Keystone

Tim Hug n’a pas réussi dimanche à monter une deuxième fois sur le podium à Chaikovskiy (Rus). Au lendemain de sa première victoire en Coupe du monde, le Soleurois s’est classé au 4e rang.

Prévu sur le grand tremplin, le concours du saut a été annulé dimanche en raison d’un vent trop violent. Du coup, les athlètes ont dû s’élancer en ski fond sur la base du saut effectué vendredi sur le petit tremplin.

Une page d'histoire

Samedi, Tim Hug avait réussi à remonter, puis dépasser tous ses rivaux après s’être élancé en 10e position en fond. Il n’a toutefois pas connu la même réussite dimanche.

Parti en 3e position, il n’a pas pu revenir sur le vainqueur autrichien Wilhelm Denifl, se faisant même distancer dans les derniers hectomètres par l’Allemand Björn Kircheisen (2e) et le Tchèque Miroslav Dvorak (3e).

Tim Hug ne regrettera pourtant pas son week-end en Sibérie, lui qui n’avait encore jamais fait mieux que 9e en Coupe du monde. Sa victoire de samedi lui a permis d’écrire une page de l’histoire du combiné nordique helvétique, privé de victoire depuis mars 1994 et le succès d’Hippolyt Kempf à Thunder Bay (Can).

On rappellera finalement que la plupart des ténors du combiné nordique, les Eric Frenzel (All), Akito Watabe (Jap) et autres Jason Lamy Chappuis (Fr), n’avaient pas fait le déplacement de Chaikovskiy, préférant se ménager en vue des JO de Sotchi.

(SI)

Votre opinion