Tennis: Timea Bacsinsky: «Mon corps ne m’obéissait plus»
Publié

TennisTimea Bacsinsky: «Mon corps ne m’obéissait plus»

La Suissesse appartient au cercle restreint des favorites du tournoi de Roland-Garros qui débute ce dimanche. Un exploit après la blessure contractée à l’automne 2015. Récit d’un calvaire.

par
Christian Despont
1 / 5
Le 21 octobre 2015, Timea Bacsinszky se blesse grièvement au genou gauche. Elle ne pose plus le pied par terre et doute de retrouver ses facultés.

Le 21 octobre 2015, Timea Bacsinszky se blesse grièvement au genou gauche. Elle ne pose plus le pied par terre et doute de retrouver ses facultés.

Andy Wong/Keystone
Aux Masters de Rome 2016

Aux Masters de Rome 2016

AP ALESSANDRA TARANTINO, Keystone
Aux Masters de Rome 2016

Aux Masters de Rome 2016

AP ALESSANDRA TARANTINO, Keystone

Le 21 octobre 2015, Timea Bacsinszky se blesse gravement au genou gauche. Débute un long calvaire. Elle doute de retrouver ses facultés. Avec son coach Dimitri Zavialoff, elle doit réapprendre à courir, à bouger, à apprivoiser chaque geste de son sport. La déchirure a mis des mois à cicatriser, au genou, mais aussi, surtout, dans la tête. «Au début, je ne posais pas le pied, raconte la joueuse vaudoise. Je n’osais tout simplement pas: à chaque fois, je recevais une décharge.»

Votre opinion