Kiosque: Tintin repart à l'aventure et sur la Lune
Actualisé

KiosqueTintin repart à l'aventure et sur la Lune

Une nouvelle revue trimestrielle se sert du héros d'Hergé comme fil rouge pour des reportages autour du monde. C'est tintinesquement somptueux.

par
Michel Pralong
Les dessins et les aventures de Tintin accompagnent le lecteur dans toute la revue.

Les dessins et les aventures de Tintin accompagnent le lecteur dans toute la revue.

Hergé-Moulinsart 2019

Avec sa reliure verte, ce trimestriel que l'on trouve dans les kiosques depuis juin évoque évidemment la revue GEO. Normal, puisque c'est elle qui le coédite. Mais avec les éditions Moulinsart, seules détentrices des droits de l'œuvre d'Hergé et c'est ce qui fait toute la différence. Car, depuis la disparition du dessinateur en 1983, il était devenu difficile, mis à part les diverses rééditions et études, de se régaler avec Tintin.

Évidemment, «Tintin c'est l'aventure» ne propose pas d'histoires inédites du héros à la houppe, mais Moulinsart puise dans sa riche collection pour nous proposer des dessins, tous en rapport avec les sujets traités. Cinquantième anniversaire de la Lune oblige (et 90e de Tintin), ce sont dans ce premier numéro les aventures spatiales du héros qui sont mises en avant. Si les extraits d'«Objectif Lune» et «On a marché sur la Lune» sont nombreux, on découvre également les planches qu'Hergé avaient réalisées pour le numéro de «Paris Match» du 29 novembre 1969, racontant le deuxième voyage lunaire (le troisième si l'on compte celui de Tintin), celui d'Apollo 12.

Même le sommaire est illustré par des dessins d'Hergé, dont on trouve également de rares esquisses dans les pages. Hergé-Moulinsart 2019

Même le sommaire est illustré par des dessins d'Hergé, dont on trouve également de rares esquisses dans les pages. Hergé-Moulinsart 2019

Mais il n'y pas que la Lune dans ce premier numéro: «L'île noire» nous permet d'en apprendre davantage sur le tourisme surnaturel en Écosse, «L'AlphArt» de brosser le portrait du faussaire Fernand Legros, et «Les cigares du pharaon», «Tintin au pays de l'or noir», «Coke en stock» et «Le crabe aux pinces d'or» sont les albums tout désignés pour nous emmener au Moyen-Orient.

Une BD d'Yslaire dépliable

Ce qui frappe dans cette revue, c'est sa qualité (outre rédactionnelle) de papier et d'impression. Cela contribue à nous rappeler la beauté des dessins d'Hergé. Mention spéciale également pour la BD réalisée pour l'occasion par Yslaire, racontant la première femme sur la Lune dans un étonnant format dépliant. Sans oublier de magnifiques cartes postales détachables. Si la revue a le succès qu'elle mérite, ses 115 000 exemplaires devraient trouver preneur.

Votre opinion