Publié

PrimesTir croisé contre la caisse EGK

Le conseiller national Stéphane Rossini exige la démission du président de la caisse qui hausse ses tarifs après coup.

par
Ludovic Rocchi
Hier après-midi, Stéphane Rossini a signé la lettre où il demande la démission du président d’EGK.

Hier après-midi, Stéphane Rossini a signé la lettre où il demande la démission du président d’EGK.

LAURENT CROTTET/LE MATIN

Pas de chance pour la petite caisse maladie EGK, qui a grandi trop vite. Elle compte plusieurs ténors de la politique et même du barreau parmi les 100?000 nouveaux assurés qu’elle a attirés en deux ans. Voilà donc des clients doublement motivés pour attaquer la caisse qui se permet d’augmenter lourdement ses primes en cours d’exercice («Le Matin» d’hier).

Votre opinion