20.09.2014 à 11:31

AlbanieTirana se fait belle pour accueillir le pape François

Le Souverain pontife est attendu dimanche dans le pays des aigles où les catholiques sont minoritaires dans un pays majoritairement musulman. Quelque 2500 policiers ont été mobilisés.

von
smk
Les trois communautés du pays, musulmane, orthodoxe et catholique, attendent la visite du pape François dimanche avec une grande fierté oecuménique.

Les trois communautés du pays, musulmane, orthodoxe et catholique, attendent la visite du pape François dimanche avec une grande fierté oecuménique.

Keystone

Les autorités albanaises faisaient samedi les derniers préparatifs à la veille de l'arrivée dimanche du pape François en Albanie pour sa première visite en Europe, dans ce pays des Balkans où les catholiques sont minoritaires.

Longue d'une dizaine de kilomètres, la route menant de l'aéroport Mère Teresa au centre de Tirana est pavoisée de drapeaux du Vatican et albanais.

Des employés de la voirie s'activaient samedi pour nettoyer les rues et planter des fleurs sur l'itinéraire du souverain pontife.

Un timbre à l'effigie du pape

A travers la ville, des panneaux publicitaires géants montrent le pape souriant, le bras levé avec pour message: «je dis a tous les peuples: nous pouvons oeuvrer ensemble».

A l'occasion de cette visite, des commerçants proposent des souvenirs et la poste albanaise a émis un timbre à l'effigie du pape.

Le long des grands boulevards de Tirana ont été installés des panneaux avec les portraits de 40 martyrs de l'Église catholique albanaise, dont le laborieux processus de canonisation par le Vatican entamé en 2002 se poursuit.

Cohabitation sans heurts

En 1967, le dictateur Enver Hoxha avait proclamé l'Albanie premier «pays athée» dans le monde. De nombreuses églises et mosquées avaient été détruites. Le pape François a donné lui-même le chiffre de 1820 églises catholiques et orthodoxes détruites.

Sur quelque trois millions d'Albanais, 15% sont de confession catholique et 11% de confession orthodoxe dans un pays où la communauté musulmane représente 56% de la population, selon les dernières évaluations.

Les trois communautés cohabitent sans heurts.

Quelque 2500 policiers ont été mobilisés pour veiller au bon déroulement de cette visite entourée de mesures de sécurité draconiennes.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!