TMC replonge au coeur de l’affaire de l’Ordre du Temple solaire
Publié

TélévisionTMC replonge au coeur de l’affaire de l’Ordre du Temple solaire

Un captivant documentaire en quatre parties revient sur l’affaire qui a secoué la Suisse romande, la France et le Québec. Mais aussi sur l’amitié de trois journalistes qui ont mené l’enquête, à l’époque: Gilles Bouleau, Arnaud Bédat et Bernard Nicolas.

par
Laurent Siebenmann

La bande-annonce de la série docu «Temple solaire: l’enquête impossible», à découvrir sur TMC dès le 17 juin.

TMC

Vingt-huit ans après le début des faits, les massacres de l’Ordre du Temple solaire (OTS) conservent tout leur pouvoir de fascination. Comment 74 personnes ont-elles pu trouver la mort, en Suisse, en France et au Canada, dans des circonstances qui demeurent, en partie, mystérieuses?  Par quels moyens les gourous de la secte, le médecin homéopathe belge Luc Jouret et l’escroc Jo Di Mambro, décédés également lors des tueries de groupe, sont-ils parvenus à endoctriner des gens qui n’avaient rien d’illuminés? Quel rôle exact le chef d’orchestre Michel Tabachnik a-t-il joué au sein de l’Ordre?

Près de trente ans après l’affaire de l’OTS, les journalistes Bernard Nicolas, Gilles Bouleau et Arnaud Bédat sont restés de grands amis.

Près de trente ans après l’affaire de l’OTS, les journalistes Bernard Nicolas, Gilles Bouleau et Arnaud Bédat sont restés de grands amis.

TF1

C’est à un passionnant documentaire en quatre parties que TMC convie les téléspectateurs, les vendredis 17 et 24 juin prochains. «Temple solaire: l’enquête impossible» n’est pas seulement une plongée richement illustrée dans les méandres de cette sombre affaire qui toucha la Suisse romande de plein-fouet en octobre 1994. C’est aussi l’histoire de trois jeunes journalistes, fins limiers, qui ont unis leurs compétences afin de faire progresser l’enquête internationale: le Suisse Arnaud Bédat, et les Français Gilles Bouleau et Bernard Nicolas.

Même des enfants

Tout commence le 30 septembre 1994 à Morin Heights, au Québec, où cinq personnes trouvent la mort dans une maison. A peine quelques jours plus tard, vingt-cinq personnes sont retrouvées sans vie à Salvan (VS) et vingt-trois autres à Cheiry (FR). En Valais, les victimes se sont vues injecter un poison. Dans le canton de Fribourg, elles ont été exécutées par balles ou étouffées avec un sac en plastique.

Le 30 septembre 1994 à Morin Heights, au Québec, cinq personnes sont retrouvées mortes dans une maison: personne ne le sait encore mais l’affaire de l’OTS vient de débuter.

Le 30 septembre 1994 à Morin Heights, au Québec, cinq personnes sont retrouvées mortes dans une maison: personne ne le sait encore mais l’affaire de l’OTS vient de débuter.

Capture écran TMC

En décembre 1995, seize personnes (dont trois enfants) sont découvertes immolées dans le Vercors (F). Toutes ont été tuées par arme à feu. Quatorze ont été exécutées. Les deux tireurs se sont suicidés. Enfin, en mars 1997, cinq derniers membres de l’OTS sont retrouvés morts à Saint-Casimir, au Québec. Miracle, trois ados ont échappés à ce funeste destin, après avoir supplié leurs parents de les laisser en vie.

Le mystérieux Dr Jouret, gourou de l’OTS.

Le mystérieux Dr Jouret, gourou de l’OTS.

Capture écran TMC

Au nom de quoi ces massacres ont-ils été commis? S’agit-il de suicides collectifs? De tueries de masse? Qui a donné les ordres? Existe-t-il des chefs du Temple solaire encore en vie? Qui savait ce qui allait arriver? En 1997, le musicien Michel Tabachnik a été l'unique prévenu, dans le cadre de cette étrange affaire. Il a été relaxé en 2001. A nouveau jugé en 2006, le chef d’orchestre a une nouvelle fois été relaxé.

Une levée de corps comme l’affaire de l’OTS en a, hélas, tant connu.

Une levée de corps comme l’affaire de l’OTS en a, hélas, tant connu.

Capture écran TMC

Fin de l’histoire? Arnaud Bédat, Gilles Bouleau et Bernard Nicolas, devenus les plus grands spécialistes de l’OTS, livrent leur point de vue dans «Temple solaire: l’enquête impossible».  Co-auteurs de livres de référence, ils racontent en détail comment ils ont mené leurs investigations, pour des journaux suisses et pour TF1. «Nous étions toujours devancés, à l’époque, par ce jeune Bédat, se souvient en riant Bernard Nicolas. On a décidé de tous s’allier». Un travail d’équipe minutieux qui va même faire basculer l’enquête, lorsqu’Arnaud Bédat mettra la main sur des photos impliquant directement Tabachnik avec l’OTS.

Gilles Bouleau, Bernard Nicolas et Arnaud Bédat en 1996, lors de la sortie de leur premier livre consacré à l’OTS.

Gilles Bouleau, Bernard Nicolas et Arnaud Bédat en 1996, lors de la sortie de leur premier livre consacré à l’OTS.

TF1

Témoignages inédits

Réalisé par Raphaël Rouyer et Nicolas Brénéol, produit par Elodie Polo Ackermann pour Imagissime en partenariat avec Attraction Images, «Temple solaire: l’enquête impossible» se suit comme un vrai thriller, à la fois captivant et glaçant, souvent étonnamment émouvant, à travers la France, le Québec et, bien sûr, la Suisse romande. 

Une des images retrouvées par Arnaud Bédat qui fera basculer l’enquête: on y voit Michel Tabachnik (à d.) en pleine procession de l’OTS.

Une des images retrouvées par Arnaud Bédat qui fera basculer l’enquête: on y voit Michel Tabachnik (à d.) en pleine procession de l’OTS.

Capture écran TMC

Nombre de protagonistes de cette affaire s’y exprime en toute liberté, souvent pour la première fois. Même Michel Tabachnik a accepté d’y participer, se livrant comme jamais à propos de ce drame et lâchant que «malgré l’horreur qu’il a subie, cette affaire lui a permis de vivre des bonnes choses qui ne seraient peut-être pas survenue autrement». Cette série docu est aussi un hommage au métier de journaliste et une ode à l’amitié entre trois fins limiers, Bouleau, Nicolas et Bédat, qui, année après année, ont cherché à faire éclore la vérité. 

«Temple solaire: l’enquête impossible»
Episodes 1 et 2, vendredi 17 juin à 21h15, sur TMC

A suivre sur lematin.ch:
Interviews des réalisateurs Raphaël Rouyer et Nicolas Brénéol, et de la productrice Elodie Polo Ackermann (le jeudi 16 juin)
Interviews de Gilles Bouleau, Arnaud Bédat et Bernard Nicolas (le vendredi 17 juin)

Votre opinion