Hockey sur glace: Törmänen: ««Vous ne pouvez pas dire ça»»

Publié

Hockey sur glaceTörmänen: ««Vous ne pouvez pas dire ça»»

Après la défaite subie à domicile contre Davos lors de l'acte I des quarts de finale des play-off (2-5), le coach du HC Bienne a livré son analyse.

par
Frédéric Lovis
Bienne
Anti Törmänen: «Nous devons travailler plus dur»

Anti Törmänen: «Nous devons travailler plus dur»

Keystone

Antti Törmänen, comment avez-vous vécu ce match?

Mes joueurs ont mis le premier but. Suite à ça, ils se sont sentis bien, peut-être un peu trop par rapport au type de matches qu'il convient de livrer en play-off. Nous avons ensuite pris quelques pénalités évitables, dont une que l'adversaire a su exploiter pour prendre le large. Ça peut arriver.

Y a-t-il des joueurs qui n'ont pas évolué à leur niveau ce soir?

Vous ne pouvez pas dire ça.

Certains étaient-ils trop nerveux, alors?

Si vous regardez notre première période, ce n'était pas le cas. Notre adversaire a certainement été piqué dans son amour propre suite à ça.

Est-ce la pression sur certains de vos joueurs qui était trop forte?

Il est évident que ces matches sont un peu différents par rapport à ceux livrés en saison régulière. Certains n'ont peut-être pas performé comme ils sont capables de le faire. La bonne nouvelle est que ce premier match est derrière nous et, de ce point de vue-là, le prochain sera plus facile à aborder.

Vous perdez l'avantage de la glace acquis en saison régulière. Qu'en dites-vous?

Que ça fait partie des play-off et que le but reste le même: gagner quatre fois. Il convient de ne pas penser à ça et de se concentrer sur la prochaine échéance. Mais il faudra être meilleur, c'est clair, et jouer au même niveau durant 60 minutes.

Que dites-vous de votre box-play, qui a été déjoué à une reprise par Davos?

(Il réfléchit) Je dis qu'Enzo Corvi a été excellent sur le but marqué par Davos en supériorité numérique (ndlr: le 2-4 à la 45e). Il ne met pas ce goal personnellement, mais la façon dont il lit le jeu sur ce coup-là est brillante. Je ne crois pas que cette réussites soit la conséquence de notre manière de jouer le box-play. C'est davantage l'excellence de Corvi et sa passe parfaite sur Kousal qui font la différence. Je retiens aussi qu'avant leur troisième but, il y a un coup de canne évident de Kousal dans le visage de Kevin Fey, qui n'est pas signalé par les arbitres. Sur le même shift, ils mettent le 3-2. Ce sont des petites choses qui font la différence. Mais il est clair qu'avant tout, nous devons nous et travailler plus dur, c'est évident.

Ton opinion