Publié

Lieux publicsTolérance zéro pour les odeurs

Dans les transports, les musées ou la rue, nous avons les senteurs fortes dans le nez. Et le vent ne va pas tourner.

par
Sébastien Jost
Le parfum d’un kebab dans les transports publics peut donner lieu à de sacrés conflits.

Le parfum d’un kebab dans les transports publics peut donner lieu à de sacrés conflits.

Cat Gwynn/Gettyimages

Une famille pauvre virée récemment du Musée d’Orsay, à Paris, parce que son odeur dérangeait les autres visiteurs; une conductrice de tram à Bâle qui arrête son véhicule la semaine dernière parce que les effluves du kebab dévoré par une voyageuse l’importunaient; les CFF qui annoncent lundi que des fragrances de pomme vont être diffusées dans les toilettes des trains. La chasse aux mauvaises odeurs est ouverte.

Votre opinion