Motocyclisme: Tom Lüthi calme le jeu

Publié

MotocyclismeTom Lüthi calme le jeu

Le Bernois grand favori au Mugello? «Ce n'est pas le moment de se relâcher, nous avons encore des choses à comprendre», dit-il.

par
Jean-Claude Schertenleib
Mugello

Dans le parc fermé qui accueille les trois pilotes ayant signé les trois meilleurs chronos des qualifications, Alex Marquez, le vainqueur du GP de France Moto2, au Mans, n'a pas hésité: «Tout le monde a compris depuis hier qu'ici, Tom est le meilleur de nous tous. Mon but personnel sera donc d'essayer de rester avec lui», explique le frère du champion du monde MotoGP.

Que répond le principal intéressé? «J'étais deuxième hier, deuxième ce matin, deuxième encore au moment des qualifications, les trois fois derrière des adversaires différents, ce qui veut dire que le rythme, la régularité sont présents. J'ai réussi dès mon premier tour lancé à signer un chrono de haut niveau, c'est aussi un bon signe, mais voilà, il y a encore un petit doute en moi. Quand je suis reparti pour mon deuxième run avec un pneu neuf à l'arrière, j'ai à nouveau connu des soucis (vibrations) sur l'avant, nous devons donc comprendre le phénomène. Dans notre métier, il n'y a jamais de garantie de succès. Bien sûr que mon but, c'est la victoire dimanche, que je suis content d'être sur la première ligne, ce qui est toujours très important au Mugello. Mais ne nous emportons pas!»

----------

UN AVIS D'EXPERT AVISÉ

On a tous entendu le discours d'Alex Marquez. Un autre expert très avisé, le mythique technicien français Guy Coulon, un homme qui voit tout et comprend tout depuis plus de quarante ans dans le paddock, n'hésite pas: «J'ai vu que ton p'tit Suisse a signé le deuxième chrono des qualifications, mais j'ai surtout vu qu'en course, s'il ne commet pas de bourde, personne ne pourra tenir son rythme.» Si c'est Guy qui le dit...

----------

DOVIZIOSO: NOUVEAU RECORD DE VITESSE

Vendredi, Nicolo Bulegá devenait le premier pilote de la classe Moto2 à passer le mur des 300 km/h dans la catégorie. Samedi matin, son compatriote Andrea Dovizioso (Ducati) a battu de 0,200 km/h son propre record MotoGP, réalisé en course l'an dernier. Nouvelle marque de référence: 356,700 km/h.

----------

MARQUEZ: AUTRES CHIFFRES

Au terme d'un dernier tour parfait – «en début de qualification, chaque fois que je me retournais, il y avait la Ducati de Michele Pirro derrière moi; quand je suis reparti avec mon second jeu de pneumatiques, j'ai décidé de changer de tactique et j'ai attendu... Dovizioso. Comme, à ce moment de l'histoire, il ne pointait qu'en douzième position, je savais qu'il allait tout tenter dans son dernier tour et je me suis retrouvé à distance parfaite de lui pour profiter de l'aspiration» - Marc Marquez a mis à mal le record absolu du circuit du Mugello. Et vendredi, il a été établi une autre marque impressionnante: dans le virage No 15, le dernier du circuit toscan, qui mène sur la longue ligne droite, la Honda No 93 a été mesurée avec un angle de 65 degrés; Marquez bat ainsi son record précédent d'un degré.

----------

DUCATI: UNE ROUE SEMI-LENTICULAIRE

Gigi Dall'Igna, le génial patron de Ducati Corse avait annoncé la couleur: «Au Mugello, nous vous présenterons une petite nouveauté aérodynamique.» Vendredi, c'est le pilote de test de Borgo Panigale, Michele Pirro, qui dispose ici d'une wild card, qui a roulé avec une roue semi lenticulaire à l'arrière. Et ce samedi, Danilo Petrucci a utilisé cet élément en qualifications: «Qu'est-ce que ça rapporte? Oh, rien du tout, c'est juste pour améliorer encore le look de la moto», rigole l'Italien.

Ton opinion