17.12.2016 à 14:28

Ski nordiqueToni Livers refait surface en France

Le vétéran grison a su faire oublier en partie l'absence de Dario Cologna en prenant la 8e place du 15 km en skating de La Clusaz.

Toni Livers.

Toni Livers.

Keystone

Toni Livers a été l'un des meilleurs du groupe de poursuivants derrière les invincibles Norvégiens, emmenés par Finn Haagen Krogh, vainqueur devant Martin Johnsrud Sundby.

Livers, après une entame de saison catastrophique en Coupe du monde, s'était ressaisi le week-end dernier avec sa 17e place sur le 30 km de Davos. A La Clusaz, il a profité de l'absence de quelques cracks, malades ou qui se ménagent pour le Tour de ski, pour tirer son épingle du jeu. C'est le deuxième meilleur résultat suisse de l'hiver après le 7e rang de Cologna il y a quinze jours à Lillehammer sur un 10 km en style libre.

Surtout, Livers (33 ans) n'avait lui-même plus été aussi bien classé depuis près de six ans, quand il avait pris la 4e place d'un 15 km en skating (déjà) à Canmore au Canada. «Avant la course, j'aurais signé pour un tel résultat», a lâché l'entraîneur en chef des Suisses, Bärti Manhart. «Nos athlètes disposaient de très bons skis.»

Cela s'est vérifié en effet pour l'Uranais Roman Furger également, qui a pris la 18e place, un de ses meilleurs classements.

Devant, Sundby, le leader de la Coupe du monde, s'est montré le plus actif. Mais il s'est fait déborder dans le sprint de cette épreuve avec départ en ligne par son compatriote Krogh et doit se contenter du 2e rang. Le Russe Alexander Legkov, champion olympique du 50 km, prend la 3e place.

NvS confirme

Nathalie von Siebenthal a confirmé son appartenance à l'élite élargie avec sa 12e place sur le 10 km en skating féminin. La Bernoise a concédé 1'01 à la gagnante, la Norvégienne Heidi Weng, qui s'empare du dossard jaune de leader de la Coupe du monde.

Von Siebenthal s'est longtemps maintenue parmi la tête du groupe de poursuivantes derrière le quatuor qui s'était rapidement détaché dans cette épreuve avec départ groupé. Mais la fondeuse de Lauenen a perdu du terrain en fin de course et vu s'envoler l'espoir d'une place dans les dix premières. Son résultat est néanmoins intéressant.

Trois Norvégiennes (Weng, Marit Björgen, Ingvild Flugstad Oestberg) et la Suédoise Stina Nilsson ont rapidement fait la course en tête pour se disputer la victoire. Celle-ci a souri à Weng - son troisième succès de la saison -, la plus explosive dans le final. Marit Björgen a pris la 2e place à deux secondes, quelques dixièmes devant Oestberg (3e) et Nilsson. Quatre Norvégiennes finissent dans les cinq premières, ce qui reflète parfaitement leur domination aux premières places du général de la Coupe du monde.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!