Hockey sur glace - Top 50 des meilleurs hockeyeurs du pays

Publié

Hockey sur glaceTop 50 des meilleurs hockeyeurs du pays

«Le Matin» a établi le classement des meilleurs joueurs et gardiens du pays. Ce mardi, nous dévoilons les hockeyeurs classés de la 31e à la 40e place. Mercredi, place aux rangs 21 à 30.

par
Cyrill Pasche
De lundi à vendredi, «Le Matin» dévoile son Top 50 des meilleurs joueurs et gardiens de National League.

De lundi à vendredi, «Le Matin» dévoile son Top 50 des meilleurs joueurs et gardiens de National League.

Marusca Rezzonico/freshfocus

Qui sont les meilleurs hockeyeurs du pays? Pas facile de répondre à cette question forcément subjective. «Le Matin» a tout de même tenté l’exercice en établissant une première liste, puis en l’affinant après avoir récolté les avis de plusieurs personnalités du hockey suisse: dirigeants, joueurs, entraîneurs.

Quelques nominés seulement n’ont pas fait l’unanimité auprès des personnes sondées. Dans l’ensemble, un consensus est vite ressorti, notamment au niveau du Top 20 des meilleurs hockeyeurs (joueurs et gardiens) du pays.

Aujourd’hui, nous vous dévoilons la deuxième partie de notre Top 50. Vous découvrirez chaque jour dix nouveaux hockeyeurs, jusqu’au Top 10 qui sera publié vendredi.

Top 50:

Lundi, rangs 41 à 50, à retrouver ici

Mardi, rangs 31 à 40

Mercredi, rangs 21 à 30

Jeudi, rangs 11 à 20

Vendredi, rangs 1 à 10

Méthode

Les nouveaux joueurs étrangers engagés par les 13 clubs de National League pour la saison 2021-2022 ne figurent pas dans notre classement. Les performances passées de ces joueurs dans d’autres ligues européennes ou nord-américaines, dans des rôles souvent différents de ce qui les attend en Suisse, sont souvent délicates à évaluer dans le contexte du championnat de National League. Leur adaptation n’étant pas toujours garantie, nous avons préféré les garder hors de notre Top 50. Les joueurs suisses de retour de NHL (Gaëtan Haas, Mirco Müller, Yannick Weber) ont par contre été pris en considération. A noter que ce classement n’a pas été établi en se basant sur les statistiques avancées, mais davantage en considérant l’impact des joueurs et gardiens sur leur équipe respective ainsi que leur constance dans les performances.

40. Jason Fuchs (Lausanne HC)

Jason Fuchs.

Jason Fuchs.

freshfocus

Après quatre saisons réussies au HC Bienne où il a mûri et étoffé son jeu, Jason Fuchs espère franchir un palier supplémentaire au LHC, où la concurrence est rude et la pression des dirigeants (Svoboda) permanente. A 25 ans, il a tout pour devenir un des meilleurs hockeyeurs du pays au cours des prochaines années. Il est sous contrat jusqu’en 2025.

39. Simon Moser (CP Berne)

Simon Moser.

Simon Moser.

Urs Lindt/freshfocus

A l’image de toute l’équipe de la capitale, le capitaine et meneur du SCB a vécu une dernière saison compliquée (production offensive divisée par deux). Si à 32 ans ses meilleurs jours sont sans doute derrière lui, «Simu» reste un incroyable compétiteur et leader. Son importance pour le CP Berne va bien au-delà de sa fiche statistique.

38. Melvin Nyffeler (Rapperswil)

Melvin Nyffeler.

Melvin Nyffeler.

freshfocus

Il fait la pluie et le beau temps devant les filets de Rapperswil depuis la saison 2015-2016. Artisan de la promotion et du triomphe en Coupe de Suisse (2018), mais aussi du parcours épatant des Saint-Gallois en play-off la saison dernière (élimination de Bienne en pré-play-off, puis de Lugano en quarts), Nyffeler est l’élément clé de «Rappi».

37. Dominic Zwerger (Ambri)

Dominic Zwerger.

Dominic Zwerger.

freshfocus

Un artiste! L’Autrichien à licence suisse dispose d’un bagage technique épatant. Cet ailier «meneur de jeu» et spécialiste du powerplay sait à peu près tout faire. Si sa nonchalance est parfois déstabilisante, le spectacle n’est jamais bien loin lorsque ce virtuose de 25 ans griffe la glace.

36. Carl Klingberg (EV Zoug)

Carl Klingberg.

Carl Klingberg.

Marc Schumacher/freshfocus

Probablement le joueur étranger le plus sous-estimé de la ligue. Pas spectaculaire pour deux sous, l’ailier suédois de 30 ans reste extrêmement précieux pour le EV Zoug, avec qui il a joué un rôle décisif en play-off sur la route du titre du printemps 2021 (13 matches, 10 points). La saison dernière a été sa plus prolifique (19 buts, 20 assists en 50 matches) depuis son arrivée à Zoug en 2016.

35. Damien Riat (Lausanne HC)

Damien Riat.

Damien Riat.

Marc Schumacher/freshfocus

Le LHC a réussi un joli coup en s’attachant les services de l’ailier international. Propriété des Washington Capitals en NHL pour une année encore, l’attaquant genevois a pu trouver un accord pour passer la saison en Suisse plutôt que d’évoluer dans la Ligue américaine (AHL), l’antichambre de la NHL. Ce shooteur pur a porté le maillot de GE Servette la saison dernière avant de repartir en Amérique du Nord au mois de janvier. Ce qui rajoutera assurément un peu de piment aux prochains derbies lémaniques.

34. Ramon Untersander (CP Berne)

Ramon Untersander.

Ramon Untersander.

Claudio De Capitani/freshfocus

Le défenseur international a été ralenti par de gros problèmes de commotions cérébrales ces dernières saisons. Lorsqu’il est en bonne santé, il est l’un des meilleurs arrières de National League.

33. Luca Cunti (Bienne)

Luca Cunti (à gauche, en jaune).

Luca Cunti (à gauche, en jaune).

freshfocus

Le Zurichois a enfin trouvé son bonheur au HC Bienne, où il endosse de grandes responsabilités offensives et peut laisser libre cours à son style de jeu créatif. Auteur de 34 points lors du dernier exercice, il a porté l’équipe seelandaise sur ses épaules durant une grande partie de la saison. Il a aussi été largement plus en vue que les renforts étrangers du HCB.

32. Cory Conacher (CP Berne)

Cory Conacher. 

Cory Conacher.

Urs Lindt/freshfocus

Le Canadien a vécu un retour en Suisse mouvementé après quatre saisons passées dans l’organisation du Tampa Bay Lightning: débarqué à Lausanne à l’automne, il n’a jamais brillé sous le maillot du LHC. Il a ensuite été cédé au CP Berne, une équipe à la traîne, en cours de route. Dans la capitale, ses performances sont allées crescendo malgré la réalité sportive difficile du SCB. Sa deuxième saison sera assurément plus réussie.

31. Tanner Richard (GE Servette)

Tanner Richard.

Tanner Richard.

Bastien Gallay/freshfocus

Le Canado-Suisse – redoutable depuis le cercle des mises au jeu – est potentiellement l’un des meilleurs centres de National League. Il manque toutefois de constance et est souvent sujet aux blessures. Surtout, il semble parfois lunatique lorsqu’il embarque sur une patinoire. Reste qu’en termes de talent pur, Richard ferait aisément partie du Top 10 du pays.

Mercredi: Top 50 (rangs 21 à 30).

Ton opinion