Jura: Tordant: un croque-mort s'associe à un humoriste!
Actualisé

JuraTordant: un croque-mort s'associe à un humoriste!

Une association contre nature promet de faire des étincelles dans les Franches-Montagnes (JU).

par
Vincent Donzé
L'humoriste Vincent Kohler et le croque-mort François Vorpe, un duo qui promet!

L'humoriste Vincent Kohler et le croque-mort François Vorpe, un duo qui promet!

DR

Avec François Vorpe, l'histoire commence forcément avec un enterrement: «Une veuve m'a dit que la tristesse de perdre son mari se doublait d'un crève-coeur: devoir vendre sa ferme», raconte ce croque-mort de Tavannes (BE). De cette ferme, il en a fait un café-théâtre, style cabaret.

Confier la gestion du lieu par amitié ne lui a pas réussi: musicalement, les gérants ont mis du metal dans un cadre champêtre. Un épisode nuisible désormais clos: la gestion du programme a été confiée à l'humoriste Vincent Kohler, bien connu des auditeurs des Dicodeurs sur la RTS, émission qui procédera à un enregistrement aux Breuleux (JU) le 30 septembre prochain.

Toutes les audaces

Le carnet d'adresses de Vincent Kohler lui permet toutes les audaces pour le gala d'inauguration du 28 juin prochain: Thierry Romanens, La Castou, le Bel-Hubert et Sandrine Viglino.

Pourquoi s'associer à un humoriste? «J'adore voir les gens rire à défaut de les voir pleurer», répond François Vorpe. Pourquoi s'associer à un croque-mort? «Les gens sont morts de rire et j'ai besoin de quelqu'un pour vider la salle», répond Vincent Kohler.

«L'École des fans»

Le rêve de François Vorpe, c'est un spectacle style «L'École des fans» de Jacques Martin. Mais Les Planches sont à louer pour un mariage ou tout autre événement. À une seule condition: «La scène doit être utilisée pour une production artistique. Une conteuse, un guitariste ou une danseuse: qu'importe!», précise le croque-mort.

François Vorpe s'éclipse derrière l'humoriste. Il ne le souligne pas, mais en dehors de l'écriture de son deuxième bouquin «La vie en roux», il écrit des sketches comme «La Foire de Chaindon» et, comme il dit, «c'est pas triste».

«Bienfaiteur remboursé»

«Un humoriste est un bienfaiteur dont la prestation devrait être remboursée par la caisse maladie», insiste François Vorpe, entouré d''un comité de bénévoles dont fait partie le médecin de Tramelan (BE) Guy de Watteville. Conclusion de Vincent Kohler: «Il y aura toujours un médecin dans la salle».

Le plus cocasse, c'est que le café-théâtre nommé par François Vorpe «la maison du sourire» est situé à côté d'un abattoir, celui de la boucherie-charcuterie Sauser, qui servira aussi en catering des produits végétariens.

Votre opinion