14.12.2019 à 08:01

Toujours aussi gâté, Fischer aura encore l'embarras du choix

Hockey sur glace

La Suisse a balayé la Russie 8-2 en finale du tournoi de Viège. Le sélectionneur Patrick Fischer dispose d’un large réservoir de joueurs qui convoiteront une place aux Mondiaux en mai prochain.

par
Sport-Center

A un peu plus de quatre mois des championnats du monde en Suisse, le sélectionneur Patrick Fischer peut être serein. Après la Deutschland Cup en novembre avec une «deuxième garniture», l’équipe de Suisse a remporté à Viège, avec une sélection beaucoup plus relevée, son deuxième tournoi en cette fin d’année. «J’ai aimé ce que j’ai vu, a dit le Zougois. Que ce soit tactiquement, au niveau de notre gestion des situations spéciales ou de l’attitude des joueurs. Nous sommes sur le bon chemin.»

Le Zougois, et ce n’est pas vraiment nouveau, aura même le luxe d’avoir l’embarras du choix au moment de mettre sur papier sa sélection finale dans quelques mois, un line-up qui évoluera encore passablement d’ici-là avec l’arrivée des Suisses de NHL disponibles et de quelques éléments dispensés du tournoi haut-valaisan (soit les internationaux de Lausanne, Bienne et Zoug, les trois équipes engagées en CHL en début de semaine).

De la concurrence en attaque

Durant ces deux matches-tests à Viège contre la Norvège jeudi (5-0) et la Russie vendredi (8-2), personne n’a vraiment vu ses chances de participer aux Mondiaux réduites à néant, même si plusieurs éléments qui ont incontestablement un bel avenir international devant eux sont sans doute encore un peu trop courts pour aspirer à représenter la Suisse en mai prochain à Zurich: la révélation de National League, le défenseur offensif Dominik Egli, et aussi l’arrière de GE Servette Roger Karrer, font notamment partie de ceux-là.

Mais c’est avant tout en attaque que les places seront très chères: sans même tenir compte du réservoir nord-américain, avec les éventuelles présences de joueurs de la trempe de Nico Hischier ou Nino Niederreiter, Patrick Fischer a déjà sous la main une ossature de qualité avec les internationaux évoluant au pays - notamment à la position de centre avec les créatifs Tanner Richard, Enzo Corvi et Pius Suter - ainsi que le seul suisse du championnat de KHL, l’ailier Sven Andrighetto (Avangard Omsk).

Cyrill Pasche, Viège

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!