Publié

cyclismeTour d'Espagne - 15e étape: "Purito" revient à un souffle d'Aru (COMPTE RENDU)

Sotres (Espagne), 6 sept 2015 (AFP) - L'Espagnol Joaquim "Purito" Rodriguez (Katusha) a dynamité le Tour d'Espagne en remportant dimanche la 15e étape au sommet de l'Alto de Sotres (Asturies), revenant ainsi à seulement une seconde du maillot rouge Fabio Aru au classement général.

Dans son style explosif, le petit grimpeur catalan (36 ans) a attaqué à 1 km de l'arrivée pour s'imposer légèrement détaché, soit la neuvième victoire d'étape de sa carrière sur la Vuelta. Le voici dans la peau du chasseur : avec 15 secondes d'avance sur Aru sur la ligne, plus dix secondes de bonifications, Rodriguez (2e à 26 sec dimanche matin) est désormais en embuscade derrière le leader italien d'Astana, qui a terminé cinquième au sommet. Le Polonais Rafal Majka (Tinkoff) a pris la 2e place de l'étape, devant l'Espagnol Dani Moreno (Katusha, 3e) et le Colombien Nairo Quintana (Movistar, 4e). "Nous sommes dans une position parfaite, à une seconde d'Aru", a fait valoir Rodriguez au micro de la télévision publique espagnole. "C'est le plus fort qui gagnera cette Vuelta, donc peu importe d'avoir une seconde d'avance ou de retard." Troisième du Tour d'Espagne 2012 après avoir perdu le maillot rouge sur un coup de force inattendu d'Alberto Contador, puis quatrième ces deux dernières années, "Purito" a changé d'approche cette saison. "C'est peut-être la Vuelta que j'ai abordée avec le plus de tranquillité. Ca me réussit", a expliqué l'expérimenté leader de Katusha. A une semaine de l'arrivée dans les rues de Madrid, tout reste ouvert pour la victoire finale : les cinq premiers du classement général se tiennent en un peu plus d'1 min 30 sec et Quintana (9e à 3 min), qui a encore attaqué dimanche et a besoin de se refaire une santé après un épisode fiévreux, pourrait mettre le feu. Dans ces conditions, le maillot rouge d'Aru ne semble tenir qu'à un fil, autant face à la menace "Purito" que face à Tom Dumoulin (Giant). C'est pour tenter de faire céder le rouleur néerlandais que les équipes Astana et Movistar ont haussé l'allure dans le final dimanche, une manoeuvre fatale aux neuf échappés du jour mais pas à sa cible désignée, qui a encore limité la casse. De fait, Dumoulin reste très bien placé au classement général (4e à 1 min 25 sec) même s'il a perdu sa troisième place au profit de Majka. Et le médaillé de bronze du contre-la-montre aux Mondiaux-2014 s'annonce comme le danger numéro 1 pour les grimpeurs à l'approche du "chrono" de Burgos mercredi. "Cette journée n'a pas été positive", a analysé Aru malgré les 36 secondes grappillées sur Dumoulin. "Je ne suis pas content du temps concédé à Purito mais il était plus explosif que moi, voilà tout." La 16e étape, lundi, la dernière avant la seconde journée de repos mardi puis le contre-la-montre de Burgos, pourrait mettre tout le monde d'accord. Ce troisième volet du triptyque montagnard en Cantabrie et dans les Asturies sera sans doute le pire : les 185 km de course entre Luarca et Quiros seront jalonnés de sept difficultés répertoriées, avec pour conclure un col de 1re catégorie suivi de l'ascension hors catégorie de l'Alto de la Ermita de Alba. Au bout de ces éprouvantes montagnes russes, une seconde d'écart pourrait ne pas peser lourd. jed/es

(AFP)

Ton opinion