Publié

VaticanTour d'horizon des lieux-clés du conclave

Le conclave, qui à partir de mardi aura la lourde tâche d'élire le successeur de Benoît XVI, se déroule selon un cérémonial bien précis élaboré au cours des siècles dans des lieux chargés d'histoire. Voici les principaux:

La Chapelle Sixtine

La Chapelle Sixtine

AFP

BASILIQUE SAINT-PIERRE - C'est sous les ors et les marbres précieux de la basilique que les cardinaux se réunissent mardi matin pour célébrer la «Missa pro eligendo Romano Pontifice», la messe ouvrant le processus d'élection du pape. Les cardinaux électeurs se rendent ensuite en procession à la chapelle Sixtine en chantant le «Veni Creator».

C'est aussi à Saint-Pierre que prend fin officiellement le conclave avec la proclamation du nom du nouveau pape («Habemus papam!») depuis la loggia de la basilique.

La plus grande église de la chrétienté (2,3 ha) a été construite entre 1506 et 1626 par des architectes du calibre de Bramante, Michel-Ange et Le Bernin.

CHAPELLE SIXTINE - Construite entre 1477 et 1480, la chapelle se trouve sur le flanc droit de Saint-Pierre, dans l'enceinte du palais apostolique. Célèbre dans le monde entier pour ses fresques de Michel-Ange, elle est meublée pour accueillir les cardinaux: sur un plancher surélevé recouvert d'une moquette beige claire, douze longues tables recouvertes de tissu rouge-bordeaux sont disposées sur deux rangs.

Une autre table est placée près de l'autel pour la présidence du conclave. C'est de ce côté que se trouvent trois urnes dont une au couvercle orné de deux figurines représentant des agneaux, dans laquelle les cardinaux déposeront leur bulletin. Au centre, un lutrin supporte un Évangile ouvert sur lequel les cardinaux prêtent serment avant de voter.

A gauche de l'entrée de la chapelle ont été installés deux poêles, l'un pour brûler les bulletins de vote, l'autre où un produit chimique sera injecté pour produire de la fumée: noire en cas d'insuccès, blanche quand le pape sera élu.

LA CHAMBRE DES LARMES - Au fond de la chapelle Sixtine, une petite porte s'ouvre sur une cellule de trois mètres sur trois. C'est «la chambre des larmes», dans laquelle chaque nouveau pape, à peine élu, entre en compagnie du seul cardinal camerlingue et du maître des cérémonies liturgiques pour, selon la tradition, y éclater en larmes face à l'ampleur de la tâche qui l'attend.

LA CHAPELLE PAULINE - Après son élection et avant de se rendre à la loggia de Saint-Pierre pour sa première apparition publique, le nouveau pape se recueille pour une courte prière, personnelle et silencieuse, devant le Saint-Sacrement. Construite en 1537 par l'architecte Antonio da Sangallo le Jeune à la demande de Paul III, cette chapelle se situe à côté de la chapelle Sixtine et de la basilique Saint-Pierre. RÉSIDENCE SAINTE-MARTHE - Les 115 cardinaux électeurs sont logés à la résidence Sainte-Marthe, construite sous Jean Paul II juste derrière la basilique. Auparavant, les cardinaux logeaient dans des cellules inconfortables à l'intérieur du palais apostolique. Dans cette résidence, qui comprend également une chapelle, chaque cardinal dispose d'une chambre et des services d'une résidence hôtelière (repas et laverie).

Chaque matin, les cardinaux quittent la résidence, gérée par les Filles de la Charité de saint Vincent de Paul, pour se rendre à pied ou en minibus à la chapelle Sixtine, située à 500 mètres, en longeant l'arrière de la basilique sur une belle rue pavée.

Les chambres sont de confort variable avec des lits souvent simples surmontés d'une croix sans ornements. La majorité sont des suites avec une pièce attenante équipée d'un bureau et d'un téléphone fonctionnant seulement en interne. Pour ne pas faire de jaloux, les chambres ont été attribuées par tirage au sort.

SILENCE ON VOTE ! - Une règle immuable règne sur tous lieux servant de cadre au conclave: dès l'ouverture du conclave, les cardinaux prêtent le serment de garder le secret sous peine d'excommunication. Toute communication avec l'extérieur (lettre, téléphone, fax, internet, journaux) est donc strictement interdite, sauf pour raisons graves.

Tous les endroits où ils vivent et travaillent sont couverts par des appareils de brouillage empêchant l'utilisation de téléphones portables ou autres tablettes. Et lorsque les cardinaux se rendent à pied de la résidence Sainte-Marthe jusqu'à la chapelle Sixtine, la circulation des véhicules et des piétons est interrompue pour leur empêcher tout contact.

Tous les personnels travaillant sur les lieux du conclave (chauffeurs, cuisiniers, réceptionnistes, femmes de ménage, infirmiers, médecins, etc..) jurent aussi le silence lors d'une cérémonie solennelle.

(AFP)

Ton opinion