Publié

CyclismeTour d'Italie - 10e étape: la troisième de Bouhanni

salsomaggiore terme (Italie), 20 mai 2014 (AFP) - Le Français Nacer Bouhanni (FDJ.fr) s'est imposé pour la troisième fois depuis le départ du Giro en gagnant au sprint la 10e étape, mardi à Salsomaggiore Terme (province de Parme).

L'Australien Cadel Evans (BMC) a gardé le maillot rose de leader après cette étape de plaine longue de 173 kilomètres. En huit jours, le champion de France 2012 a gagné les trois sprints massifs disputés à Bari (4e étape), à Foligno (7e étape) et enfin à Salsomaggiore Terme, au lendemain de la journée de repos. Comme lors de ses deux premières victoires, il a devancé l'Italien Giacomo Nizzolo. L'Australien Michael Matthews, qui a perdu le maillot rose samedi dernier, a pris la troisième place devant l'Italien Roberto Ferrari après un final marqué par une chute collective à 700 mètres de la ligne. "Ce n'est jamais facile, a déclaré Bouhanni, qui a conforté sa position en tête du classement par points (maillot rouge). Ca roulait très vite dans le final. Nizzolo a lancé le sprint mais j'ai réussi à le déborder". Le Français de 23 ans a enlevé là son huitième succès de la saison, son troisième dans un grand Tour. Il a égalé la performance de son compatriote Laurent Jalabert, qui s'était lui aussi imposé à trois reprises dans le Giro 1999 (deux étapes et un contre-la-montre). Durant cette journée ensoleillée, les Italiens Andrea Fedi et Marco Bandiera s'étaient lancés dès la première heure dans une échappée condamnée à l'avance. L'avance du duo a culminé à 8 min 30 sec (km 24) pour se réduire à 4 minutes aux 30 kilomètres. La jonction a été opérée à 9 kilomètres de l'arrivée. Dans cette étape, Evans a perdu un équipier, le Belge Yannick Eijssen, victime d'une chute durant la dernière heure de course. Mercredi, la 11e étape s'étire sur 249 kilomètres, de Collecchio (près de Parme) à Savone. Le parcours comporte une montée classée en 2e catégorie, le Naso di Gatto, dont le sommet, à l'entrée des 30 derniers kilomètres, prècède une descente rapide vers la mer Ligure. jm/gv

(AFP)

Ton opinion