Publié

CyclismeTour d'Italie - 14e étape: déclarations

BARDONECCHIA (Italie), 18 mai 2013 (AFP) - Mauro Santambrogio (ITA/Vini Fantini), vainqueur de l'étape: "J'ai du mal à y croire.

J'étais venu sur le Giro pour gagner une étape. Maintenant, je vis au jour le jour, je ne veux pas me fixer d'objectif exagéré. Pendant toute la journée, on a eu un temps exécrable, très froid. Par chance, j'ai eu une équipe magnifique pour travailler pour moi, qui a réussi à contrôler l'écart sur les échappés même si ce n'était pas facile car ils roulaient fort. Quand Vincenzo (Nibali) a attaqué, j'ai cherché à le suivre et à accélérer pour revenir à l'avant. Nous avons pu rallier l'arrivée. Tous les deux, nous avons fait une bonne opération. Garder la roue d'un coureur comme lui, c'est le signe que je marche ." Vincenzo Nibali (ITA/Astana), maillot rose: "Il a fait très, très froid. Une étape très difficile. La pluie rend tout plus compliqué, plus stressant. Mais c'est une bonne journée. Quand j'ai attaqué, j'ai vu Mauro (Santambrogio) réagir. Nous sommes restés tous les deux devant, j'ai pensé seulement à prendre le plus de temps possible. La mauvaise nouvelle, c'est pour Vanotti (abandon). Heureusement, il ne souffre que d'une luxation à la clavicule et non d'une fracture comme on le croyait au début. Si je suis le patron du Giro ? Le terme est un peu fort. Il y a des coureurs qui sont prêts à passer à l'attaque, on l'a vu aujourd'hui avec la Sky et Uran. L'aide de la Vini Fantini ? Santambrogio était fort et son équipe a travaillé. Ça s'est bien terminé." jm/es

(AFP)

Votre opinion