Publié

cyclismeTour de France - 11e étape: déclarations

Cauterets (France), 15 juil 2015 (AFP) - Rafal Majka (POL/Tinkoff), vainqueur de l'étape: "Au contraire de la plupart des coureurs, j'aime beaucoup la chaleur et ces conditions extrêmes quand il fait très chaud.

Je suis né grimpeur. C'était une étape dure mais qui me convenait avec le Tourmalet bien placé. Je ne voulais pas attendre la dernière difficulté pour partir à l'attaque car elle n'était pas assez dure. C'est pourquoi j'ai profité du Tourmalet. La suite ? Ce sera peut-être le maillot à pois. Mais ce sera compliqué car il semble bien accroché aux épaules de Chris Froome. Et puis je suis surtout ici pour aider mon leader, Alberto Contador." Thibaut Pinot (FRA/FDJ), 87e de l'étape: "J'essaie de comprendre pourquoi ça ne marche pas, pourquoi je n'arrive pas à développer. Je suis très loin de mon niveau, je n'arrive pas à monter dans les tours. J'essaie de comprendre, mais il n'y a pas de solution. Il faudra faire un bilan sanguin pour voir s'il y a des carences, ou des choses comme ça, mais je ne vois pas pourquoi je suis comme ça. J'y crois encore, sinon je ne serais pas là, mais la tête ne suffit pas. Je n'ai pas de jambes. J'ai beau avoir le meilleur mental possible, si je ne peux pas être à plus de 300 watts, c'est que j'ai un problème quelque part." Tejay van Garderen (USA/BMC), 13e de l'étape, 2e du général: "Ce fut une journée assez calme même si la montée du Tourmalet a été difficile avec un tempo assez élevé. Je m'attends à une journée beaucoup plus chahutée jeudi." bnl/pyv

(AFP)

Ton opinion