Publié

CyclismeTour de France - 12e étape: déclarations

TOURS, 11 juil 2013 (AFP) - Mark Cavendish (GBR/Sky), 2e de l'étape: "Ce n'était pas loin.

J'étais sûrement un peu plus rapide mais je n'ai pas pu le remonter (Kittel). Pourtant l'équipe avait fait un bon travail, ça a bien fonctionné. On était bien placé. Il ne m'a pas manqué grand-chose." Peter Sagan (SVK/Cannondale), 3e de l'étape et maillot vert: "J'ai eu un peu de malchance mais je suis content du résultat. Troisième, dans l'optique du maillot vert, c'est plutôt bien. Je suis un peu frustré pour la victoire d'étape, je pensais avoir pris la bonne roue derrière Cavendish. Le contre-la-montre, que j'ai fait à bloc, m'a un peu éprouvé. Le sprint intermédiaire ? Je n'ai pas compris pourquoi Boeckmans m'a tassé contre les barrières. Il n'est pas concerné par le classement par points. J'ai crié pour qu'il ne me fasse pas tomber." Bauke Mollema (NED/Belkin), 3e du général: "Il n'y avait pas grand-chose à gagner aujourd'hui (jeudi), ce sera encore le cas demain (vendredi) et après-demain (samedi). Dans ce genre d'étape, il faut surtout essayer de ne pas tomber. On y fait attention dans l'équipe. On ne roule pas toujours devant mais on essaie d'y être aux moments importants. Le reste du temps, on essaie d'économiser notre énergie dans le peloton." Juan Antonio Flecha (ESP/Sky), combatif: "Pour la première fois, les équipes de sprinteurs ont eu du mal à contrôler la course parce qu'on a roulé très vite pour avoir un écart conséquent (dans l'échappée). Peut-être qu'avec un coureur en plus, on aurait pu creuser notre avance et aller au bout. On est en deuxième semaine, les coureurs sont un peu fatigués. Je pense qu'il y aura tous les jours des opportunités pour des coureurs costauds comme moi. Les étapes de Lyon et de Gap me correspondent bien." Philippe Gilbert (BEL/BMC), 68e de l'étape: "C'était très nerveux avec le vent de face à l'arrivée. Quand la chute a eu lieu, j'ai freiné d'un coup, en espérant que le coureur derrière moi fasse la même chose, et c'est ce qu'il a fait. Je suis bien content de ne pas être tombé ! Brent (Bookwalter), Amaël (Moinard) et Steve (Morabito) ont bien travaillé dans la première partie et (Marcus) Burghardt et (Manuel) Quinziato m'ont permis de me tenir à l'écart du danger à l'arrivée. J'ai donc pu éviter tous les problèmes de la journée." sva/bvo

(AFP)

Votre opinion