Publié

CyclismeTour de France - 15e étape: déclarations

Bagnères-de-Luchon (France), 22 juil 2014 (AFP) - Vincenzo Nibali (ITA/Astana), maillot jaune: "L'étape était longue, 240 kilomètres.

L'équipe a beaucoup travaillé dans les 70 premiers kilomètres. Il y avait beaucoup de vent, il fallait boucher des trous en permanence, contrôler toutes les tentatives d'échappée. Dans le port de Balès, la Movistar a roulé fort, j'ai surveillé surtout Valverde, l'adversaire le plus dangereux car il pouvait attaquer dans la descente. Pinot a fait le sprint en vue du sommet, moi j'ai pris un bidon avec des sucres que m'a tendu mon masseur. Mon équipe ? je n'avais pas de coéquipiers mais ce n'est pas un problème. Elle a beaucoup été mise à contribution depuis que je suis maillot jaune. Je n'ai pas vu beaucoup de coéquipiers dans les autres formations. La fatigue est générale en troisième semaine de Tour. Sur le papier, l'étape d'aujourd'hui semblait plutôt tranquille et ça a explosé dans le final. Je m'attends à une étape difficile demain (mercredi), intense. Hautacam (jeudi) sera encore une journée difficile mais je préfère voir jour après jour. Thibaut Pinot ? je ne sous-estime personne, je l'ai appris à la Vuelta l'an passé avec Chris Horner. Sur le dernier kilomètre du port de Balès, Valverde a laissé le trou par rapport à Pinot. Je suis rentré aussi vite que je le pouvais. Mais il faut penser aussi aux journées suivantes." jm/bvo

(AFP)

Votre opinion