Publié

cyclismeTour de France - 18e étape: déclarations

Saint-Jean-de-Maurienne (France), 23 juil 2015 (AFP) - Chris Froome (GBR/Sky), leader du classement général: "Je suis dans une bonne forme, encore meilleure qu'il y a deux ans.

Je suis très confiant pour ce qui concerne le contrôle de la situation. Il y a plusieurs courses dans la course. Les équipes qui ont un coureur en 8e ou 9e position au général roulent à l'avant du peloton pour défendre leurs places. Avec Geraint Thomas en 4e position, c'est un scénario de rêve. Quintana et Valverde roulent de façon plutôt défensive parce que s'ils attaquent à quitte ou double, ils risquent de perdre une place sur le podium. Gagner une étape, ce serait génial mais je ne vais pas épuiser mes équipiers pour aller chercher une victoire d'étape. Le maillot jaune reste ma priorité". Nairo Quintana (COL/Movistar) 2e du général: "Nous avons été prudents aujourd'hui. Alejandro (Valverde, son coéquipier) n'était pas au mieux. Je préférais le laisser récupérer car j'ai vraiment besoin de lui quand il faut boucher un trou ou reprendre un attaquant. Les deux étapes des Alpes restantes nous seront plus favorables pour attaquer Chris Froome. L'Alpe d'Huez, samedi, ce serait une belle victoire de prestige mais mon objectif reste toujours de me battre pour le jaune. Jusqu'à présent, Froome n'a commis aucune erreur". Alberto Contador (ESP/Tinkoff), 5e du classement général: "J'ai passé l'une des journées les plus difficiles. Après ma chute d'hier (mercredi), j'avais mal. Je me doutais que ce serait le cas. Mais il faut toujours essayer, ça n'a pas marché. Le podium ? Je vais essayer mais j'ai perdu beaucoup de temps sur Valverde. Il a pris l'avantage et, sauf catastrophe, je pense que c'est lui qui prendra la troisième place". Joaquim Rodriguez (ESP/Katusha), 35e de l'étape: "Je suis content et triste à la fois. Je me sentais très bien aujourd'hui mais dans une échappée aussi volumineuse, c'est très compliqué de tout contrôler. Mon but, c'était de passer en tête au Glandon mais ça n'a pas été possible. Les attaques qu'il a fallu contrôler, les trous à boucher en permanence, et le fait que je n'ai pas pu m'alimenter... j'ai payé la facture. C'est dommage parce que je sentais que c'était une bonne journée pour aller chercher l'étape. Maintenant, l'objectif, c'est de marquer un maximum de points pour essayer de ramener le maillot à pois à Paris. Pour y arriver, il faut continuer à aller dans les échappées." Cyril Gautier (FRA/Europcar), 7e de l'étape: "J'ai fait une belle montée. Avec Pierre (Rolland), on a tout fait pour gagner. J'ai tout donné pour lui. On a fait une course comme on sait le faire. Mais Romain (Bardet) était fort. Il n'y a rien à dire." Warren Barguil (FRA/Giant), 11e du général: "J'ai eu une belle occasion de revenir vers l'avant quand je suis sorti avec Contador, Gesink et Frank dans le final. Mais il n'y a que Contador qui roulait vraiment fort avec moi. C'est dommage, c'était une belle occasion. J'ai prouvé aujourd'hui que je savais descendre sans prendre des risques insensés". bnl/bvo

(AFP)

Votre opinion