Publié

cyclismeTour de France - 20e étape: la roue tourne

L'Alpe d'Huez (France), 25 juil 2015 (AFP) - Fleur.

Le Belge Greg Van Avermaet (BMC), vainqueur à 30 ans de la 13e étape du Tour à Rodez, est devenu papa vendredi. Sa compagne Ellen a donné naissance à une fille prénommée Fleur. Le Flamand avait quitté le Tour de France lundi dernier afin de rejoindre sa compagne en Belgique et assister à la naissance de son premier enfant. "Elle pèse 3,3 kg et mesure 48 centimètres. Mère et fille se portent bien", précise le site du coureur. Compliment. L'équipier néerlandais de Chris Froome, Wout Poels, prend comme un "compliment" les huées et sifflets adressés à son équipe Sky, a-t-il déclaré à la télévision belge Sporza. "Cette haine, c'est une nouvelle expérience pour moi", a-t-il dit. "Mon collègue (et compatriote) Laurens ten Dam m'a demandé si cela ne me rendait pas fou. Disons que je prends ça pour un compliment", a-t-il encore ironisé. Son pire souvenir sur ce Tour ? "La montée vers Mende. Ca sifflait des deux côtés de la route." Tête d'affiche. La Française Pauline Ferrand-Prévot, championne du monde sur route en titre, sera l'une des attractions de "La course by Le Tour", dimanche sur les Champs-Élysées. Cette épreuve féminine, disputée en ouverture de l'arrivée du peloton masculin à Paris, se déroulera toutefois sans la Néerlandaise Marianne Vos, victorieuse de la première édition l'année dernière. Etixx tchèque ? Critiqué dans son pays pour n'avoir aligné qu'un seul coureur belge (Julien Vermote) au départ du Tour, le manager belge de l'équipe Etixx, Patrick Lefevere, s'est fâché dans les colonnes de La Dernière Heure: "Je n'ai tout d'abord pas à me justifier face aux journalistes qui ont commenté ce choix. Je dois uniquement répondre de mes décisions face à mes sponsors. Si demain, Monsieur Bakala (NdlR : le propriétaire tchèque de l'équipe) souhaite que nous évoluions sous bannière tchèque, il en ira ainsi dans l'instant. A ce que je sache, ce sont tout de même les sponsors qui paient, non ?". Caravane. La 20e et avant-dernière étape était la plus délicate à négocier pour la caravane publicitaire. Les milliers de spectateurs enthousiastes massés dans L'Alpe d'Huez forment souvent une haie difficile à franchir. Les hôtesses Saint-Michel (biscuiterie) ont toutefois une astuce pour ouvrir la route: "Nous envoyons nos madeleines par-dessus la foule ce qui force les spectateurs à se reculer pour les ramasser". Un autre principe est aussi de fermer les fenêtres des véhicules (pour éviter les jets de bière) et de ne jamais s'arrêter, certains spectateurs s'amusant à chahuter les véhicules à l'arrêt. bnl/pyv

(AFP)

Ton opinion