Publié

CyclismeTour de France - Contador: le Ventoux, c'est à part

Le Ventoux est une montagne à part, a estimé samedi Alberto Contador, troisième du classement du Tour de France à la veille de la 15e étape qui se conclut par l'ascension légendaire.

"La première partie est très dure, à travers une végétation dense. Les derniers kilomètres sont plus faciles mais à condition de se protéger du vent. Si l'on connaît une mauvaise journée sur le Ventoux, l'addition se paye en minutes", a estimé le grimpeur espagnol qui a rappelé deux de ses expériences. "En 2009, lors du Critérium du Dauphiné, j'en ai presque vomi tripes et boyaux. Un mois plus tard, j'ai trouvé ça relativement facile dans le Tour de France même s'il y a eu plusieurs attaques d'Andy Schleck, j'étais à un sommet de forme", a raconté le Madrilène. Dans le Dauphiné, Contador s'était classé 8e de l'étape à 2 min 13 sec du duo de tête (Szmyd, Valverde). Dans le Tour, il avait franchi la ligne dans la roue du Luxembourgeois Andy Schleck, et avait pris la 4e place de l'étape, à 38 sec du vainqueur (Garate), à la veille d'inscrire son nom au palmarès de la Grande Boucle pour la deuxième fois. "Je m'attends à beaucoup d'attaques", a ajouté le chef de file de la formation Saxo. "Une équipe comme la Movistar n'attendra pas. J'espère juste que les jambes fonctionneront bien. Je ne m'attends pas à des alliances, à moins que les intérêts coïncident le long du chemin. Chacun fait sa course mais il peut y avoir des circonstances favorables". jm/bvo

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!