Publié

CyclismeTour de France - Froome: "Dommage de ne pas avoir de deuxième carte à jouer"

LA BAULE (France), 08 juil 2013 (AFP) - Le Britannique Chris Froome a affirmé lundi qu'il était "dommage (pour sa formation Sky) de ne plus avoir une deuxième carte à jouer" après que son équipier Richie Porte a été décroché au classement général depuis la veille.

Interrogé en conférence de presse sur l'impact d'avoir perdu vu son lieutenant lâché dans l'étape de dimanche, Chris Froome a estimé que quand son partenaire était deuxième du classement général, "c'était confortable de savoir qu'on avait une deuxième carte à jouer". "Mais avec le temps que Richie a perdu, il est clair maintenant que notre seul but est pour moi de remporter le classement général. Ca clarifie les choses, mais d'un point de vue personnel, je trouve que c'est dommage de ne pas avoir cette deuxième carte à jouer. Et pour Richie, c'est vraiment dommage aussi. Etre deuxième du Tour, ce n'est pas rien", a-t-il poursuivi. Evoquant l'échec de la stratégie de ses adversaires dimanche, le maillot jaune a estimé qu'"ils ont essayé (de l'attaquer) dans la dernière ascension plusieurs fois avec Quintana". "Je savais qu'il fallait que je couvre ces attaques. Valverde a aussi essayé dans la vallée, sur le plat et il fallait que je couvre aussi. Ils ont essayé, mais il y a eu d'autres choses qui se passaient dans la course qui les ont empêchés de faire exactement ce qu'ils voulaient", a-t-il expliqué. Il a également balayé les propos d'Alberto Contador qui a affirmé espérer le voir faiblir dans la dernière semaine comme sur le dernier Tour d'Espagne. "Les gens peuvent spéculer sur mes performances précédentes. Sur cette Vuelta, j'étais usé après une saison très dense, j'étais en mode survie. Je n'étais pas à mon meilleur niveau comme en ce moment", a-t-il souligné. Interrogé une nouvelle fois sur les suspicions autour de ses performances, le Britannique a répété "comprendre qu'on s'interroge étant donné l'histoire". "Les grandes performances ont été liées au dopage et on paye aujourd'hui le poids de cette histoire, a-t-il estimé. Mais je sais que ce sport a changé, je sais que ce que je fais est bien, je sais comment je me suis préparé pour le Tour, que l'étape que j'ai gagnée ne me sera pas retirée. A part ça, je ne sais pas ce que je peux faire de plus ?" Après une journée de repos, le Tour de France reprend mardi avec la 10e étape entre Saint-Gildas-des-Bois (Loire-Atlantique) et Saint-Malo. sva/sk

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!