Cyclisme: Tour de France: Majka remporte la 11e étape

Actualisé

CyclismeTour de France: Majka remporte la 11e étape

Rafal Majka s'est imposé pour la deuxième journée dans les Pyrénées. Froome reste confortablement leader.

Rafal Majka a apporté un peu de baume au coeur de l'équipe Tinkoff

Rafal Majka a apporté un peu de baume au coeur de l'équipe Tinkoff

Keystone

Le Polonais Rafal Majka (Tinkoff) a gagné la 11e étape du Tour de France entre Pau et Cauterets (188 km). Le maillot jaune reste sur les épaules du Britannique Chris Froome (Sky).

Majka, qui faisait partie d'un groupe d'échappés en compagnie notamment du Suisse Steve Morabito, a lâché ses collègues dans le Tourmalet, dont le sommet se situait à 40 km du but. Le Polonais de 25 ans a rapidement creusé l'écart et il a maîtrisé sans problème la dernière montée vers Cauterets, où il a fêté son troisième succès d'étape sur la Grande Boucle après les deux conquis en 2014, année durant laquelle il avait obtenu le maillot à pois de meilleur grimpeur.

Derrière le vainqueur du jour, l'Irlandais Dan Martin a pris la 2e place à une minute. La troisième place est revenue au néophyte allemand Emanuel Buchmann, sacré champion de son pays en juin. Le peloton maillot jaune, avec le Suisse Mathias Frank, est arrivé à plus de cinq minutes.

Il n'y a pas eu de changement en tête du classement général, où Froome reste un solide leader avec 2'52 d'avance sur l'Américain Tejay Van Garderen et 3'09 sur le grimpeur colombien Nairo Quintana. Le champion d'Italie Vincenzo Nibali, en difficulté dans la dernière côte, a par contre lâché encore un peu de temps. Nibali est très loin de la forme qui lui avait permis de gagner le Tour il y a un an.

Plusieurs coureurs ont renoncé durant cette étape surchauffée. Notamment le champion du monde 2013, le Portugais Rui Costa, l'Estonien Rein Taaramae, le Luxembourgeois Ben Gastauer et un coéquipier de Majka, l'Italien Daniele Bennati.

Froome sur Armstrong: "un non-événement"

Chris Froome a qualifié de "non-événement" le retour de l'Américain Lance Armstrong sur les routes du Tour. L'ancien septuple vainqueur, déclassé ensuite pour dopage, va parcourir deux étapes avec 24 heures d'avance, afin de récolter des fonds pour une oeuvre caritative. "Il n'est pas sur la ligne de départ de l'étape. On ne le verra pas. Pour nous (les coureurs), c'est un non-événement", a estimé Froome, interrogé sur ce sujet après l'arrivée de la 11e étape à Cauterets. Le Britannique a souhaité bonne chance, en revanche, à l'ex-septuple vainqueur du Tour, banni à vie pour dopage en 2012. "Il vient pour soutenir le plan de Geoff Thomas qui cherche à recueillir de l'argent pour la lutte contre le cancer du sang. Ma mère est morte de cette maladie. Je lui souhaite bonne chance pour récolter un maximum de fonds", a dit le maillot jaune. Armstrong a prévu de parcourir avec une journée d'avance le trajet des étapes menant de Muret à Rodez (jeudi pour le Texan) et de Rodez à Mende (vendredi). L'opération "Le Tour, One Day Ahead" ("Le Tour, un jour avant"), est conduite par "Cure Leukemia", qui lutte contre la leucémie.

(SI)

Ton opinion