Cyclisme - Tour de Romandie: Ineos trop fort pour les Suisses
Publié

CyclismeIneos trop fort pour les Suisses

Rohan Dennis et l’équipe Ineos ont écrasé le prologue du Tour de Romandie à Oron (VD). L’Australien a devancé notamment les Suisses Stefan Bissegger (5e), Marc Hirschi (8e) et Stefan Küng (14e).

par
Robin Carrel
(Oron)
Rohan Dennis a dominé ses adversaires à Oron.

Rohan Dennis a dominé ses adversaires à Oron.

AFP

Les habitants d’Oron et les supporters suisses qui ont réussi à se glisser le long des quatre kilomètres du parcours vaudois y ont cru pendant presque une heure. Stefan Bissegger, déjà vainqueur sur Paris-Nice cette année, avait réussi le meilleur temps et même relégué son «compatriote» Thurgovien Stefan Küng à près de six secondes. Mais ça, c’était avant que la machine Ineos ne se mette en route…

Cest Rohan Dennis, un vrai spécialiste de leffort solitaire, qui portera donc le premier maillot jaune de cette boucle romande. Dennis a, en effet, été sacré à deux reprises lors des Championnats du monde de la spécialité, mais sest aussi imposé face au chrono une fois sur le Tour de France en 2015, une fois sur le Tour dItalie en 2018, à deux reprises sur la Vuelta, et trois fois sur le Tour de Suisse!

Hirschi est en forme

LAustralien a fait un incroyable ménage sur la bosse proposée dans le dernier kilomètre et son passage à 10%. Celui qui avait quitté le Tour de France 2019 sans donner de raison à son abandon (!) a donc devancé son coéquipier Geraint Thomas, son compatriote Richie Porte, lui aussi chez Ineos, de quasiment 9 secondes et Stefan Bissegger de 11’’. Filippo Ganna, lui aussi aux couleurs de l’empire à qui appartient le Lausanne-Sport, a déçu (10e à 15’’).

Si Bissegger a pu y croire un temps, le vrai exploit suisse du jour est à mettre au crédit de Marc Hirschi. Le Bernois a réalisé une dernière montée assez exceptionnelle et s’est classé 8e à 14 secondes. Le coureur du Team UAE prend ainsi une option sur un éventuel maillot jaune dans les prochains jours. Déception en revanche pour le champion d’Europe du chrono Stefan Küng, qui faisait de cette journée un objectif (14e à 16’’).

Sprinters au garde-à-vous

Mercredi, la 1re étape emmènera le peloton dAigle à Martigny (168,1 km), sur un ersatz du parcours du Championnat du monde en Suisse qui na pas pu avoir lieu en 2020. Les coureurs affronteront toutefois les montées de Produit (2,6 km à 7,2%) et de Chamoson (2,2 à 5,9%) à quatre reprises, en lieu et place de la terrible Petite Forclaz, qui devait être le feu dartifice des Mondiaux valdo-valaisans.

Sur ce tracé qui comptera près de 2000 mètres de dénivelé positif, les baroudeurs auront tout à fait le droit de tenter leur chance, mais ils devront fatalement compter sur lappétit des quelques sprinters engagés. Ces derniers nauront peut-être que cette journée pour se mettre en valeur et Peter Sagan, Maximiliano Richeze, Elia Viviano, Sonny Colbrelli et compagnie vont faire rouler leurs équipiers.

Votre opinion