Publié

RugbyTournoi - 2e journée: Galles enfonce la France, l'Ecosse éteint l'Italie (CHAPEAU)

SAINT-DENIS, 9 fév 2013 (AFP) - Le pays de Galles a mis fin à sa série noire de huit défaites d'affilée en battant la France (16-6) lors de la deuxième journée du Tournoi des six nations, également marquée samedi par la balade de l'Ecosse face à une Italie transparente (34-10).

En attendant le choc au sommet à Dublin dimanche entre l'Irlande et l'Angleterre, il ne reste plus qu'une seule équipe en lice pour la cuillère de bois: la France! Les Bleus, séduisants lors de leurs test-matches de novembre, ont enchaîné une deuxième défaite après avoir sombré en Italie dimanche dernier (23-18). Le XV de France n'avait pas perdu ses deux premiers matches du Tournoi depuis 1982 et a montré un visage bien inquiétant avant de se rendre à Twickenham le 23 février. En revanche, le pays de Galles retrouve un peu le sourire. Dix mois après son triomphe dans le Tournoi-2012, couronné d'un Grand Chelem, le XV du Poireau renoue avec la victoire. Certes, la manière n'a pas été au rendez-vous dans ce match terne et sans relief au Stade de France. Longtemps au coude-à-coude avec la France, le pays de Galles, battu en ouverture par l'Irlande (22-30), s'est détaché par un essai du puissant ailier George North, à huit minutes de la fin. Cela permet au moins aux Gallois d'aborder avec un peu plus de sérénité la suite de la compétition, avec un déplacement à Rome lors de la 3e journée, quand les Bleus, eux, semblent au bord de la crise. A Edimbourg, l'Italie a été incapable d'enchaîner une deuxième victoire, une performance qu'elle n'a réalisée qu'une seule fois en 14 années de participation au Tournoi, en 2007. Méconnaissables par rapport à dimanche dernier, les Italiens ont été totalement éteints par les Ecossais qui ont un temps poussé leur avantage à 34-3, avant que les Azzurri ne sauvent l'honneur par Zanni (74e). Le XV du Chardon, balayé par l'Angleterre en ouverture (38-18), peut remercier ses arrières, auteurs des quatre essais et qui ont confirmé les quelques intentions dans le jeu de ligne affichées samedi dernier à Twickenham. Il s'agit du premier succès pour l'entraîneur Scott Johnson, qui étrenne ses galons sur ce Tournoi après la démission d'Andy Robinson, poussé vers la sortie à la suite des calamiteux tests de novembre. Ses hommes se mesureront samedi prochain à l'Irlande, toujours à Murrayfield. jmt/bm

(AFP)

Votre opinion