Bilan: Toyota enregistre un bénéfice net en hausse de 10%
Publié

BilanToyota enregistre un bénéfice net en hausse de 10%

Le constructeur d'automobiles japonais Toyota a réalisé un bénéfice net en hausse de 10% sur un an au premier trimestre 2015-2016.

Le chiffre d'affaires, dopé par la dépréciation du yen vis-à-vis du dollar, a néanmoins augmenté de 9,3% à 6987,6 milliards de yens (55,2 milliards de francs).

Le chiffre d'affaires, dopé par la dépréciation du yen vis-à-vis du dollar, a néanmoins augmenté de 9,3% à 6987,6 milliards de yens (55,2 milliards de francs).

ARCHIVES, PHOTO D'ILLUSTRATION, Reuters

La performance a été favorisée par des gains de change et des réductions de coûts. Entre le 1er avril et le 30 juin, le bénéfice net s'est élevé à 646,39 milliards de yens (5,1 milliards de francs), un résultat supérieur aux attentes des analystes. Le bénéfice opérationnel a lui aussi augmenté ( 9,1%), à 756 milliards de yens.

Le groupe a écoulé 2,502 millions de voitures sur la période (en incluant l'ensemble de ses marques: Toyota, voitures de luxe Lexus, mini-véhicules Daihatsu, poids lourds Hino), contre 2,513 millions un an plus tôt, en raison d'un déclin des ventes au Japon et en Asie.

Bond du chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires, dopé par la dépréciation du yen vis-à-vis du dollar, a néanmoins augmenté de 9,3% à 6987,6 milliards de yens (55,2 milliards de francs).

Le géant de la région de Nagoya, qui avait fait état en 2014-2015 de bénéfices record, a confirmé qu'il comptait faire encore mieux au cours de l'exercice qui sera clos fin mars 2016. Il espère un bénéfice net de 2250 milliards de yens ( 3,5%) et un profit d'exploitation de 2800 milliards de yens ( 1,8%).

Il a même relevé son estimation de chiffre d'affaires: il anticipe désormais des recettes de 27'800 milliards de yens, contre 27'500 milliards escomptés auparavant, pour des ventes stables à 10,15 millions de véhicules.

Lutte avec Volkswagen

En ce qui concerne l'année calendaire 2015 (qui ne coïncide pas pleinement avec l'exercice comptable), Toyota a en revanche légèrement baissé son estimation du nombre de véhicules qu'il espère vendre.

Il vise désormais un total de 10,12 millions (-1% sur un an) pour l'ensemble de ses marques, contre 10,15 millions auparavant. Son rival allemand Volkswagen, qui l'a détrôné au premier semestre, vient lui aussi d'abaisser ses projections et anticipe des ventes stables, autour de 10,1 millions. Autant dire que la course s'annonce serrée. Toyota a par ailleurs annoncé une réorganisation de ses opérations de production en Chine, en vue d'améliorer sa compétitivité sur le premier marché automobile mondial.

(ats)

Votre opinion