Publié

Etats-UnisTrafiquant de dinosaures condamné à la prison

Un Américain, qui avait importé illégalement des squelettes de dinosaures de Mongolie, a été condamné mardi à New York à trois mois de prison.

Le trafiquant a notamment reconstitué un squelette de Tarbosaure bataar.

Le trafiquant a notamment reconstitué un squelette de Tarbosaure bataar.

DR

L'homme de 39 ans, qui se présentait comme un «paléontologue commercial, avait plaidé coupable en décembre 2012.

Il était notamment accusé d'avoir fait venir de Mongolie, puis reconstitué avec soin, un squelette de Tarbosaure bataar (T-bataar) datant de 70 millions d'années. De 2,43 m de haut et 7,31 m de long, le squelette avait été vendu aux enchères pour 1,05 million de dollars (940'000 francs) le 20 mai 2012 à New York.

Mais il avait été saisi le mois suivant après intervention des autorités de Mongolie. Le squelette leur a été rendu en mai 2013.

Oviraptor et microraptor

Le suspect était également poursuivi pour avoir fait clandestinement sortir de Mongolie de nombreux autres ossements de dinosaures entre 2010 et 2012, achetés pour 200'000 dollars à un vendeur sur place, avec un associé britannique.

Ces ossements étaient d'abord acheminés en Grande-Bretagne, certains repartant ensuite aux Etats-Unis pour être reconstitués. Le «paléontologue commercial» a ainsi notamment acheminé les ossements de trois tarbosaures bataars du désert de Gobie, dont celui qu'il avait ensuite reconstitué, deux squelettes de saurolophus angustirostris, et plusieurs squelettes d'oviraptors, selon les procureurs.

Il avait aussi acheté en 2010 un squelette de microraptor - un petit dinosaure ressemblant à un gros oiseau - à une personne en Chine. Quand il a été arrêté chez lui en Floride, un camion y arrivait chargé de quelque 200 kilogrammes de fossiles.

Depuis 1924, la Mongolie considère les fossiles comme une propriété nationale. Leur exportation est interdite.

Vidéo d'un Tarbosaure bataar reconstitué:

(ats/afp)

Ton opinion