Actualisé

Ski alpinTrahi par son corps, Marc Gisin dit stop

Depuis sa terrible chute en décembre 2018 à Val Gardena, le skieur d'Engelberg n’a jamais retrouvé toutes ses sensations.

par
Sport-Center
Marc Gisin lors d’un entraînement à Val Gardena.

Marc Gisin lors d’un entraînement à Val Gardena.

KEYSTONE

Ce n’est pas vraiment une surprise. Plombé par les blessures une grande partie de sa carrière, Marc Gisin a pris la décision d’y mettre fin après onze années sur le Cirque blanc. Il n’était plus apparu en compétition depuis sa terrible chute à Val Gardena, il y a presque trois ans.

«Depuis l’accident de décembre 2018, j’ai mis absolument tout en œuvre dans ma rééducation pour me remettre de cette blessure et j’ai essayé de donner à mon corps et surtout à mon cerveau le temps nécessaire pour récupérer», a écrit l’Obwaldien lundi matin sur ses réseaux sociaux.

«Mais mon corps ne le supporte plus. Ma proprioception, qui n’est pas encore complètement guérie, ne me permettra pas de skier comme je le souhaite et comme cela est exigé au plus haut niveau», poursuit-il. Placé dans le coma après sa chute à Val Gardena, Marc Gisin avait fait l’impasse sur l’hiver dernier après un retour avorté à Wengen.

Le skieur d'Engelberg, aujourd’hui âgé de 32 ans, avait débuté en Coupe du monde à Wengen en 2009. Spécialiste des disciplines de vitesse, il avait terminé deux fois cinquième sur la Streif à Kitzbühel (2016 et 2018), ses meilleurs résultats en 101 départs de Coupe du monde.

En 2012, Marc Gisin s’était déchiré le ligament croisé du genou à Crans-Montana. Trois ans plus tard, il avait subi un traumatisme crânien et une hémorragie cérébrale à Kitzbühel. En décembre 2018, il avait subi une nouvelle lésion cérébrale et avait eu des côtes cassées, ainsi qu’un poumon perforé.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Lady Hans

30.11.2020 à 14:01

Moi aussi je me suis déjà senti trahie par mon corps.

A donfff

30.11.2020 à 11:03

Sage décision jeune homme...le jeu n'en vaut pas la chandelle !

Justin Calva

30.11.2020 à 10:52

Sage décision , digne de cette grande fratrie . Il n’aura pas connu les mêmes joies que ses deux soeurs