02.10.2020 à 14:16

TransportsTrains de nuit: «Elle vous semble équilibrée cette carte?»

Le projet de développement des CFF fait la part belle à Zurich et délaisse les gares romandes. La conseillère nationale Isabelle Pasquier-Eichenberger (Verts/GE) a déposé une motion demandant un rééquilibrage.

par
Eric Felley
Le projet de développement des trains de nuit des CFF se focalise clairement autour de Zurich. Une seule ligne par Genève pour Barcelone, et au mieux en 2024.

Le projet de développement des trains de nuit des CFF se focalise clairement autour de Zurich. Une seule ligne par Genève pour Barcelone, et au mieux en 2024.

CFF/Keystone

Le projet de développement des trains de nuit des CFF est pour le moins orienté vers le nord et l’est de l’Europe. Zurich y joue le rôle de plaque tournante, tandis que la Suisse romande et les gares de Lausanne et Genève semblent vouées à une seule ligne qui va vers Barcelone. Même pour aller en Italie, il faudrait monter à Berne pour y prendre une couchette.

«Elle vous semble équilibrée cette carte? Moi pas.» La conseillère nationale écologiste genevoise Isabelle Pasquier-Eichenberger (Verts/GE) a la formule qui fait mouche lorsqu’on observe ladite carte. Elle n’a pas eu de peine à recueillir une vingtaine de signatures de ses collèges romands, du socialiste Roger Nordmann à Jean-Pierre Grin de l’UDC, en passant par la verte libérale Isabelle Chevalley, Olivier Feller du PLR ou encore Marie-France Roh Pasquier du PDC.

Rome et Barcelone en dernier

Dans sa motion, l’élue genevoise constate que les CFF prévoient «l’extension du réseau des trains de nuit avec dix lignes - toutes au départ de Zurich - permettant d’atteindre 25 métropoles. Il s’agit d’une nouvelle ligne vers Amsterdam via Bâle, Francfort et Cologne dès 2021, d’une seconde vers Leipzig et Dresde, ainsi que d’un renforcement de la liaison pour Berlin et Hambourg via Bâle en 2023. Deux lignes vers le sud sont aussi prévues, de Zurich vers Rome et Barcelone, dans le meilleur des cas en 2024».

La communication des CFF précise que l’introduction des lignes vers l’Italie et l’Espagne «n’est pas encore assurée. Barcelone, la seule liaison prévue par la régie fédérale qui passe par la Suisse romande, reste donc hypothétique. Il s’agit pourtant de la cinquième destination depuis l’aéroport de Genève».

«Si le Conseil fédéral veut prévoir des alternatives crédibles au trafic aérien, il est essentiel que les CFF proposent une desserte attractive également au départ de Genève», conclut la conseillère nationale.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
54 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Kasia

03.10.2020 à 23:01

Genève ou zürich peut importe il n'y a pas que ces 2 villes et le reste de la Suisse? Il faudrait que le billet parte de n'importe quelle gare et ce pour le même prix! Car un billet par ex de Neuchâtel a Zürich coûterait plus cher que celui du trajet de nuit vers l'étranger.

didi

03.10.2020 à 17:48

A l'époque, nous avions un Genève - Hambourg, Genève - Rome, et un Zürich - Barcelone. Remettons déjà ces 3 lignes en place.

GENEVOIS CEST MAINTENANT OU JAMAIS

03.10.2020 à 08:05

À TOUS LES DÉÇUS DE LA POLITIQUE DE GAUCHE À GENÈVE : Le MCG vient de lancer une pétition en ligne pour s’opposer à la féminisation démesurée et abusive des rues genevoises. Ainsi, à l’instar de tant d’autres, la « Rue de la Croix-d’Or » est menacée d’être renommée « Rue Anna-S. » en hommage à une prostituée inconnue du 19ème siècle ! Vous avez bien compris, notre précieux patrimoine est en danger, alors à nous les genevois de le préserver car personne ne le fera à notre place ! SIGNONS LA PÉTITION ET FAISONS-LA CIRCULER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ! Voici le lien ci-dessous –––> www(point)change(point)org/p/grand-conseil-et-conseil-municipal-de-la-ville-de-gen%C3%A8ve-non-%C3%A0-l-instrumentalisation-genr%C3%A9e-de-l-espace-public-laissons-nos-rues-actuelles-en-paix