Publié

VoileTransat Jacques Vabre: plusieurs concurrents hésitent à partir lundi (PAPIER GENERAL)

Face aux très mauvaises conditions météo, plusieurs des 44 équipages engagés dans la 11e Transat Jacques Vabre hésitaient encore dimanche au Havre à larguer les amarres vers le Brésil lundi, date du nouveau départ décidé samedi par la direction de course.

Les organisateurs de cette grande classique bisannuelle en double, qui avaient déjà annoncé samedi un report du départ de quelque 24 heures, devraient d'ailleurs faire une nouvelle annonce vers 15h00 dimanche après-midi. Le dernier planning officiel, avec un départ prévu lundi à 14h15 vers Itajai au Brésil, risque donc d'être à nouveau bouleversé et à 24 heures du feu vert annoncé de violentes averses de grêle se succédaient sur le bassin Paul Vatine du Havre, où l'ensemble de la flotte était réunie. Le départ de la Transat Jacques Vabre, née en 1993, a déjà été reporté à deux reprises, en 2003, de 4 jours, et en 2011, de 74 heures. A la mi-journée dimanche les discussions se poursuivaient au sein des six duos engagés en Multi50, des trimarans de 15,24 m, et aucun consensus ne s'était dégagé. Certains étaient toujours favorables à un départ lundi, tandis que d'autres souhaitaient quitter Le Havre plus tard, avec un temps plus favorable. "Les discussions se poursuivent, il n'y a pas de consensus, a déclaré une source proche des discussions. Certains ont envie de partir, d'autres hésitent car les conditions promettent d'être mauvaises en sortie de Manche et dans le golfe de Gascogne". "En même temps, a-t-on ajouté de même source, trouver une autre fenêtre météo acceptable sera compliqué et personne ne veut se retrouver dans le cas de figure de la Mini-Transat", dont la flotte, finalement partie le 29 octobre avec 16 jours de retard de Douarnenez (Finistère), se trouve dispersée aujourd'hui dans plusieurs ports de la côte nord de l'Espagne. Plusieurs concurrents engagés en Class40 (monocoques de 12,18 m) s'interrogeaient également dimanche -et pour les mêmes raisons- sur la pertinence d'un départ lundi. Là aussi, des consultations ont été engagées au sein des différents équipages, les plus nombreux inscrits (26) cette année. Selon le programme encore officiel annoncé samedi, les 44 voiliers devaient quitter Le Havre lundi à 14h15 (13h15 GMT) pour un prologue jusqu'au port d'Antifer. Mais seuls les Class40, Imoca (monocoques de 18,28 m) et les Multi50 mettraient alors directement le cap sur Itajai. Les deux trimarans MOD70 (21,20 m), la quatrième classe de voiliers en lice, les plus rapides, devraient eux revenir au Havre et n'en repartir que mercredi à 13h00 (12h00 GMT), contre vendredi comme prévu initialement. Le succès populaire de la Transat attendu par les organisateurs a évidemment pâti de ces conditions météo exécrables dimanche. Le public était rare sur les quais et seuls quelques courageux affrontaient les éléments sous des parapluies. La TJV a consacré quelques-uns des meilleurs marins hauturiers français et étrangers, d'Yves Parlier (1993) à Jean-Pierre Dick (2011), en passant par Thomas Coville, Loïck Peyron, Franck Cammas, Lionel Lemonchois et Michel Desjoyeaux. En 2011, sur le parcours Le Havre-Puerto Limon (Costa Rica), le duo Dick/Beyou s'était imposé en 15 j 18 h 15 min en Imoca. Le Blévec et Samuel Manuard avaient fait de même en Multi50 en 17 j 17 h 07 min. heg/ol/jcp

(AFP)

Ton opinion