Publié

footTransfert - Côte d'Ivoire: Hervé Renard nouveau sélectionneur

Abidjan, 31 juil 2014 (AFP) - Le Français Hervé Renard a été nommé sélectionneur de la Côte d'Ivoire en remplacement de son compatriote Sabri Lamouchi, démissionnaire, a annoncé jeudi la Fédération ivoirienne de football (FIF).

Hervé Renard, 45 ans, sera officiellement présenté lundi à la presse après la signature d'un contrat de deux ans. L'ancien entraîneur du club français de Sochaux, qu'il n'a pu maintenir en Ligue 1, entamera début septembre sa mission avec les Eléphants, engagés dans les qualifications de la CAN-2015 au Maroc. L'objectif assigné par la FIF est "de gagner la CAN", même si son président, Sidy Diallo, a tenu à nuancer quelque peu cette ambition, jeudi en conférence de presse. "Ne courons plus après les résultats immédiats. Prenons le temps de préparer une équipe compétitive. Il faut désormais travailler sur le moyen et long terme. Donnons nous le temps de préparer une nouvelle génération. 2015 et 2017 doivent être des années de transition pour le nouvel entraîneur, car l'objectif sera le Mondial-2018, les CAN 2019 et 2021", a déclaré M. Diallo. "Nous avons une génération de joueurs qui arrivent à la fin de leur carrière. Que faire ? A mon avis, nous devons tous travailler dans le même sens pour mettre en place un nouveau projet pour le football ivoirien", a ajouté le président de la FIF, inquiet du manque "d'infrastructures" dont souffrent les clubs locaux. Hervé Renard retrouve le continent africain après avoir été l'adjoint de Claude Leroy avec le Ghana en 2007 et 2008. Il avait ensuite été le sélectionneur de la Zambie, de 2008 à 2013, avec, à la clé, un sacre lors de la CAN-2012, en battant en finale la Côte d'Ivoire aux tirs au but. Renard a également connu une brève expérience avec la sélection angolaise en 2010 et l'USM Alger en 2011. Sabri Lamouchi avait annoncé sa démission fin juin à Fortaleza, à l'issue de la défaite contre la Grèce (2-1), qui éliminait les Eléphants du Mondial brésilien dès la phase de groupes. jlf/jta/el

(AFP)

Votre opinion