Galapagos: Transfert d'iguanes pour cause de surpopulation
Publié

GalapagosTransfert d'iguanes pour cause de surpopulation

À cause de la surpopulation et de la pénurie sur leur île, six iguanes ont été déplacés à l'intérieur de l'archipel des Galapagos.

Les iguanes jaunes sont originaires du mont Dragon. (Photo d'illustration)

Les iguanes jaunes sont originaires du mont Dragon. (Photo d'illustration)

AFP

Trop de congénères, pas assez de nourriture: six iguanes terrestres endémiques des Galapagos ont été déplacés à l'intérieur de l'archipel à cause de la surpopulation et de la pénurie sévissant sur l'île où ils avaient élu domicile, a annoncé mardi le parc national.

Les reptiles ont été transférés depuis l'îlot Venise jusqu'au mont Dragon, sur l'île voisine de Santa Cruz.

«Le manque de pluie, le peu d'aliments et le nombre élevé d'iguanes terrestres sur l'îlot Venise» ont conduit au transfert de ces membres de l'espèce Conolophus subcristatus afin d'«assurer leur survie», a précisé le parc national des Galapagos dans un communiqué.

Transférés à cause des chiens

Ces reptiles terrestres, également appelés iguanes jaunes à cause de la couleur de leur peau, sont originaires du mont Dragon. Dans les années 1970, une partie de leur population avait été transférée sur l'îlot Venise «pour les protéger des chiens sauvages qui menaçaient leur existence», selon le parc.

Vingt ans après, un processus de réimplantation a débuté. Depuis, «100 transferts» ont été réalisés, «surtout en période de sécheresse ou de pénurie d'aliments, tandis qu'un contrôle des prédateurs est effectué en parallèle», afin de ne pas perturber le fragile écosystème des Galapagos.

Cet archipel volcanique constitué de 19 grandes îles et de dizaines d'îlots rocheux, à 1000 km des côtes de l'Equateur, a réussi jusqu'ici à se protéger et à préserver autant que possible ses espèces menacées, en accueillant les touristes en nombre limité.

(ats)

Votre opinion