Publié

Photos/VidéoTrente-neuf blessés à la Fête fédérale de gym

La poisse s'acharne sur la manifestation. Une tente qui s'est effondrée hier soir à Ipsach (BE) sous l'effet du vent a fait 39 blessés, dont six dans un état grave.

par
Vincent Donzé
1 / 15
Ipsach, sur la rive sud du lac de Bienne, dans l'enceinte de la fête fédérale.

Ipsach, sur la rive sud du lac de Bienne, dans l'enceinte de la fête fédérale.

Keystone
Ipsach, sur la rive sud du lac de Bienne, dans l'enceinte de la fête fédérale.

Ipsach, sur la rive sud du lac de Bienne, dans l'enceinte de la fête fédérale.

Keystone
Ipsach, sur la rive sud du lac de Bienne, dans l'enceinte de la fête fédérale.

Ipsach, sur la rive sud du lac de Bienne, dans l'enceinte de la fête fédérale.

Keystone

C'est la deuxième fois en sept jours que la fête est ternie par des bourrasques. "C'est la poisse, mes pensées vont aux victimes", commente le maire Erich Fehr.

Le vent violent qui a soufflé vers 18 heures sur la région biennoise a couché des arbres sur les routes et une grande tente a été soufflée à Ipsach, sur la rive sud du lac de Bienne, dans l'enceinte de la fête fédérale, faisant 39 blessés dont 6 gravement, 9 moyennement et 24 légèrement.

Un gymnaste de 17 ans témoigne: «D'un seul coup, il a fallu qu'on dégage. La tente s'est arrachée en deux secondes. Il y a eu cette puissante rafale de vent, du jamais vu dans ma vie. Ça été rapide et si violent. Par chance, on avait bien senti venir la tempête. On s'était préparé à déguerpir. Je pensais d'abord à une grosse pluie, mais pas une telle tempête. C'était apocalyptique», raconte Jordan Hertig.

Des ambulances ont acheminé des blessés à l'hôpital régional de Bienne, avant plusieurs transferts par hélicoptère à l'hôpital de l'Ile, à Berne. Tout le secteur sinistré du bord du lac a été évacué pour faciliter les opérations de secours, même si côté météo, le calme est vite revenu sur la région.

Après le coup de vent qui a détruit des infrastructures jeudi dernier, sans blesser personne, des leçons ont-elles été tirées de cet événement? Président du comité d'organisation, l'ancien maire Hans Stöckli a la mine défaite. Mais il maintient sa confiance dans son équipe, même si aucune évacuation n'a été ordonnée pendant les avis de tempête de Meteosuisse: "Tout a été fait correctement". Pour le directeur Fränk Hofer, la priorité est d'assurer la suite des festivités, après l'interruption des concours ce soir.

Ton opinion