Actualisé 23.10.2019 à 12:45

Trente-neuf corps découverts dans un camion bulgare

Royaume-Uni

Quelque 39 corps ont été découverts dans un camion dans une zone industrielle de l'Essex. Le chauffeur a été arrêté. Boris Johnson s'est dit «horrifié».

Trente-neuf corps, dont celui d'un adolescent, ont été découverts dans la nuit de mardi à mercredi dans une zone industrielle à l'est de Londres. Ils se trouvaient dans un camion dont le chauffeur a été arrêté, a annoncé la police britannique.

Le camion est arrivé dans la nuit de mardi à mercredi au Royaume-Uni par le port de Purfleet sur la Tamise en provenance de Zeebruges en Belgique, a indiqué la police britannique.

«Nous pensons maintenant que le camion a voyagé de Zeebruges vers Purfleet», où il est arrivé vers 00H30 (23H30 GMT), a indiqué dans un communiqué la police de l'Essex, qui avait auparavant dit que le véhicule était entré dans le pays via le port de Holyhead, sur la côte ouest, qui dessert Dublin.

Aucune indication n'a été apportée dans l'immédiat sur l'origine des victimes ni sur le fait de savoir s'il s'agissait de migrants. Nombre d'entre eux tentent de rejoindre le Royaume-Uni ces dernières années en se cachant dans des remorques de camion ou en utilisant des embarcations pour traverser la Manche.

1 / 12
Les premiers corps de migrants vietnamiens retrouvés morts fin octobre dans un camion frigorifique près de Londres ont été rapatriés mercredi matin au Vietnam. (27 novembre 2019)

Les premiers corps de migrants vietnamiens retrouvés morts fin octobre dans un camion frigorifique près de Londres ont été rapatriés mercredi matin au Vietnam. (27 novembre 2019)

AFP
La police annonce que les victimes du camion charnier - 31 hommes et huit femmes - ont toutes été identifiées et sont de nationalité vietnamienne. (7 novembre 2019)

La police annonce que les victimes du camion charnier - 31 hommes et huit femmes - ont toutes été identifiées et sont de nationalité vietnamienne. (7 novembre 2019)

Keystone
La police annonce avoir arrêté huit nouvelles personnes. (4 novembre 2019)

La police annonce avoir arrêté huit nouvelles personnes. (4 novembre 2019)

AFP

Identification des victimes

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, s'est dit «horrifié» par cet événement «tragique». «Mes pensées sont avec ceux qui ont perdu leur vie et leurs proches», a-t-il tweeté. Le dirigeant de l'opposition, Jeremy Corbyn, a qualifié le drame d'«incroyable tragédie humaine».

L'identification des victimes constitue la «priorité numéro un», a déclaré à la presse la cheffe adjointe de la police de l'Essex, Pippa Mills, lors d'une brève conférence de presse.

La police a été alertée peu avant 1 h 40 locales (2 h 40 en Suisse) par les services de secours, qui ont découvert les victimes. Il s'agirait de 38 adultes et d'un adolescent.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!