Actualisé 10.12.2019 à 18:07

Tribune incendiée: une reconstruction jugée «vitale»

Jura

Depuis le sinistre provoqué par deux écoliers, le public du FC Bassecourt ne peut plus s'asseoir et les joueurs disposent de containers en guise de vestiaires. Un projet de réfection est à l'étude.

par
lematin.ch
1 / 2
Le projet discuté le 17 décembre.

Le projet discuté le 17 décembre.

DR
Le stade, le 10 décembre 2019.

Le stade, le 10 décembre 2019.

V.Dé

Depuis que deux écoliers ont mis le feu aux tribunes en brûlant leurs cahiers pour célébrer la fin de leur scolarité, la vie du FC Bassecourt s'articule autour d'une pile de containers loués 15 000 francs par mois. Mais dix-huit mois après la destruction de ce patrimoine sportif, l'avenir du stade des Grands-Prés se décide au Conseil général de la commune de Haute-Sorne.

Des gradins, six vestiaires, une cantine et un terrain synthétique: le projet de réfection est qualifié d'«ambitieux» par «Le Quotidien Jurassien». Le FC Bassecourt milite en 1ère ligue, mais le club compte au total onze équipes.

«Notre priorité»

À une semaine de la séance fatidique, il s'agit dès lors de convaincre les groupes politiques, une tâche à laquelle le président du club s'est attelé mardi: «Vitale pour notre club, la reconstruction est notre priorité», indique Francis Rebetez, en réservant aux décideurs ses commentaires sur le projet présenté.

La facture ne sera pas entièrement à la charge du contribuable: des discussions sont encore en cours avec les assurances en ce qui concerne la reconstruction, et le début des travaux coïnciderait avec le démarrage d'un financement participatif au sujet de l'agrandissement.

Amertume

À Bassecourt, troisième ville jurassienne, le club jaune et noir conserve de l'amertume pour les deux incendiaires qui ont filmé leur méfait et posté leur vidéo sur un réseau social. Dans la tribune importée de Porrentruy en 1952, on pouvait s’asseoir à 160 sur cinq rangées de bancs, à 120 pour être à son aise.

Le projet porté par le bureau d'architecture delémontain Caramanna Raimondo est devisé à 3,5 millions de francs, après déduction de l'apport de l'assurance immobilière et d'assurances RC. Les plans prévoient des panneaux solaires et une pompe à chaleur suffisante pour garantir une autonomie en électricité et en chauffage.

Pour le Conseil communal de Haute-Sorne, le projet est certes ambitieux, mais il est aussi «pratique», «fonctionnel» et «sans dépense inutile». Le Conseil général rendra son préavis le 17 décembre prochain.

D'autres clubs

Un accord prévoit qu'une fois les vestiaires terminés, le club cédera la propriété des installations à la commune pour la construction de la tribune et de la cantine, si bien que le stade pourra être loué à d'autres clubs de la région.

Une année après l'incendie de Bassecourt, presque jour pour jour, c'est la tribune du stade du Bois-Gentil qui a flambé à Lausanne. Mais là, sur un terrain promis à des immeubles, une reconstruction n'est pas envisagée.

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!