Publié

Gestion deloyaleTrois ans de prison pour deux ex-dirigeants de la caisse CPT

La FINMA avait dénoncé les deux hommes en 2012. L'organe de surveillance avait constaté que les membres du conseil d'administration de CPT se seraient enrichis de manière illégitime en cas de fusion avec Sanitas.

ARCHIVES, Keystone

Le procès contre les anciens dirigeants de la caisse maladie CPT se clôt sur des condamnations: l'ex-président du conseil d'administration et le vice-président ont écopé ce vendredi 20 mars devant le Tribunal pénal économique bernois de trois ans de prison chacun pour gestion déloyale.

Walter Bosch et Bernhard Liechti ont placé leur bien-être personnel au-dessus de celui de la CPT, a déclaré la présidente du tribunal à la lecture du verdict. Sur les 36 mois de privation de liberté, 30 sont assortis du sursis, les six derniers doivent être accomplis.

La fusion avortée de la CPT avec sa concurrente Sanitas en 2010 a donc été fatale aux deux anciens managers. Dans ce cadre, un projet de rachat d'actions de collaborateurs avait été monté. Celui-ci aurait rapporté des rendements importants à l'équipe dirigeante.

Enrichissement illégal

C'est l'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) qui avait dénoncé les deux hommes en 2012. L'organe avait constaté que les membres du conseil d'administration se seraient enrichis de manière illégitime en cas d'aboutissement de l'opération.

La FINMA avait alors sanctionné MM. Bosch et Liechti par quatre ans d'interdiction d'exercer. Le Ministère public bernois avait par la suite ouvert une enquête pénale et déposé plainte en juillet 2014 contre l'ancienne présidence de la CPT.

Devant le Tribunal économique, le Ministère public avait requis mercredi une peine de trois ans et demi de prison. La défense a au contraire réclamé l'acquittement.

(ats)

Votre opinion