Afrique du Sud : Trois arrestations après les décès mystérieux de 21 jeunes dans un bar 

Publié

Afrique du Sud Trois arrestations après les décès mystérieux de 21 jeunes dans un bar 

Le propriétaire et deux employés d’un bar informel d’Afrique du Sud ont été arrêtés après les morts non élucidées de 21 jeunes dans cet établissement, fin juin.

Les funérailles des 21 jeunes morts dans un bar d’East London, en Afrique du Sud, avaient eu lieu le 6 juillet 2022. 

Les funérailles des 21 jeunes morts dans un bar d’East London, en Afrique du Sud, avaient eu lieu le 6 juillet 2022. 

REUTERS

Trois personnes ont été arrêtées après les morts mystérieuses de 21 jeunes fin juin dans un bar informel d’East London, dans le sud-est de l’Afrique du Sud, a annoncé mercredi la police. Le propriétaire de ce bar clandestin mais toléré, âgé de 52 ans, et deux de ses employés de 33 et 34 ans, ont été placés en détention pour avoir servi des boissons alcoolisées dans des conditions illégales, a précisé un communiqué de la police sans les identifier.

Morts mystérieuses 

Le propriétaire devrait comparaître devant un juge le 19 août, pour la vente d’alcool à des mineurs. Ses deux employés ont déjà reçu une amende de 2000 rands (environ 120 francs) et ne passeront devant un tribunal que s’ils ne peuvent pas la payer, a indiqué la police. Les 21 jeunes, âgés de 14 à 20 ans, avaient trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses dans le bar Enyobeni du township de Scenery Park, à East London. 

Enquête en cours 

La plupart des corps avaient été retrouvés dans le bar sans blessure apparente, certains sont décédés dans les heures suivantes à l’hôpital. Les autorités avaient écarté la possibilité d’une bousculade mortelle et, deux semaines après la tragédie, les autopsies et les analyses n’ont pas permis de déterminer la cause des décès. Des survivants avaient évoqué une «odeur étouffante» et des témoignages avaient suggéré une intoxication ou un empoisonnement.

«Comme nous le disons depuis le début, l’enquête est en cours et doit être conduite avec la prudence et la sagesse les plus extrêmes pour que nous parvenions à obtenir les conclusions désirées», a affirmé la chef de la police de la province du Cap Oriental, Nomthetheleli Mene.

Ne manque plus aucune news

Grâce à la mise à jour quotidienne, tu restes informé(e) sur tes thèmes préférés et tu ne rates plus aucune nouvelle sur l'actualité mondiale.
Reçois chaque jour l'essentiel en bref et directement dans ta boîte aux lettres.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires