Philippines: Trois étrangers et une Philippine kidnappés
Publié

PhilippinesTrois étrangers et une Philippine kidnappés

Des ravisseurs se sont attaqués à des yachts, dans la nuit de lundi à mardi. Ils ont emmené deux touristes, la compagne de l'un d'eux et un employé de la marina.

La marina où les yachts attaqués se trouvaient, sur l'île de Samal.

La marina où les yachts attaqués se trouvaient, sur l'île de Samal.

AP

Deux Canadiens, un Norvégien et une Philippine ont été enlevés par des hommes armés dans la marina d'un complexe hôtelier luxueux de l'île de Samal, dans le sud des Philippines, a annoncé mardi la police locale

Les ravisseurs ont fait irruption peu avant minuit lundi à bord de deux bateaux à moteur et enlevé les quatre sur des yachts, a précisé Antonio Rivera, porte-parole de la police locale.

Mardi, de nombreux bateaux et hélicoptères des forces de sécurité parcouraient la zone en quête d'indices, dans l'espoir d'empêcher les ravisseurs de quitter cette région.

«Les étrangers étaient visiblement leur objectif. Ils sont allés directement vers les yachts», a déclaré Antonio Rivera. «Mais nous n'en savons pas plus. Personne n'a revendiqué ces enlèvements ou demandé de rançon.»

Japonais plus chanceux

Les identités des quatre victimes ont été divulguées par la police. Parmi elles figurent deux touristes canadiens, John Ridsdel, 68 ans, et Robert Hall, 50 ans. Le troisième étranger enlevé est un Norvégien, Kjartan Sekkinstad, 56 ans, qui travaillait dans la marina. Quant à la Philippine, elle n'a été identifiée que par son prénom, Tess. Agée de 40 ans, elle est la compagne d'un des touristes, selon Antonio Rivera.

Un couple de Japonais a également failli être kidnappé mais il est parvenu à échapper aux ravisseurs, a-t-il précisé.

Une employée du complexe touristique Holiday Ocean View, qui gère la marina, a confirmé à l'AFP cet enlèvement, sans donner plus de précision.

Les ambassades du Canada et de Norvège à Manille se sont refusées à tout commentaire.

A Oslo, une porte-parole du ministère norvégien des Affaires étrangères a indiqué que son gouvernement tentait de vérifier ces informations.

Fief des terroristes d'Abou Sayyaf

Située non loin de Davao, principale ville de l'île de Mindanao, l'île Samal est célèbre pour ses plages de sable blanc, ses lieux de plongées et des complexes touristiques luxueux où la nuit peut coûter jusqu'à 500 dollars (490 fr.).

Située à 800 km au sud-est de Manille, toute la zone est une destination prisée des marins qui naviguent autour des nombreuses îles tropicales de l'archipel.

Mais le sud des Philippines est aussi, depuis des décennies, le théâtre de violences liées à la rébellion séparatiste, et certains secteurs de Mindanao sont en outre des bastions d'Abou Sayyaf, une organisation considérée comme terroriste par les Etats-Unis et réputée liée à Al-Qaïda.

Ce groupe est accusé des plus graves actions terroristes de l'histoire des Philippines et a effectué de nombreux enlèvements d'étrangers qu'il échange habituellement contre d'énormes rançons.

(AFP)

Votre opinion