Actualisé 07.07.2015 à 10:45

Saint FirminTrois hommes encornés par des taureaux à Pampelune

Trois hommes ont été blessés à coups de cornes et dix autres ont été hospitalisés, au premier jour des fêtes de la Saint Firmin.

1 / 25
Quatorze plaintes pour attouchements et agressions sexuelles ont été déposées pendant les fêtes de San Fermin à Pampelune. (Samedi 15 juillet 2017)

Quatorze plaintes pour attouchements et agressions sexuelles ont été déposées pendant les fêtes de San Fermin à Pampelune. (Samedi 15 juillet 2017)

AFP
Elancés dans les rues de Pampelune pour rejoindre l'arène, les taureaux de combat ont chargé la foule, blessant de nombreux spectateurs. (Lundi 13 juillet 2015)

Elancés dans les rues de Pampelune pour rejoindre l'arène, les taureaux de combat ont chargé la foule, blessant de nombreux spectateurs. (Lundi 13 juillet 2015)

Keystone
Elancés dans les rues de Pampelune pour rejoindre l'arène, les taureaux de combat ont chargé la foule, blessant de nombreux spectateurs. (Lundi 13 juillet 2015)

Elancés dans les rues de Pampelune pour rejoindre l'arène, les taureaux de combat ont chargé la foule, blessant de nombreux spectateurs. (Lundi 13 juillet 2015)

Keystone

Deux Américains et un Britannique ont été encornés et huit autres personnes blessées lors du premier lâcher de taureaux des traditionnelles fêtes de la San Fermin, ce mardi 7 juillet à Pampelune (nord de l'Espagne), ont annoncé les organisateurs.

Au petit matin, les taureaux de combat d'une demi-tonne s'étaient élancés à travers les rues pavées et sinueuses de la ville, dans une folle course ayant duré deux minutes et 23 secondes.

Chargeant la foule, entraînant des chutes et piétinant les hommes qui s'étaient risqués à courir devant les taureaux, les bêtes ont foncé sur 848,6 mètres, jusqu'aux arènes où elles ont rendez-vous avec la mort lors des corridas programmées pour la journée.

Entre les jambes

Le Britannique, âgé de 30 ans, a été encorné entre les jambes, au niveau du périnée, a annoncé la région de Navarrre, dont Pampelune est la capitale, dans un communiqué.

Deux Américains ont également été touchés, un homme de 38 ans, ayant reçu un coup de corne au niveau de l'aisselle droite et un deuxième, âgé de 27 ans, dont les blessures sont considérées légères par les médecins, selon la région.

Les huit autres blessés souffrent de traumatismes et de contusions. Le dangereux rituel, ayant causé le décès de 15 personnes depuis 1911, dont la dernière, un Espagnol de 27 ans en 2009, se répétera encore tous les matins jusqu'au 14 juillet.

Centaines de milliers de personnes

Les taureaux de mardi, particulièrement agressifs, sont issus du même élevage que celui responsable de la dernière mort, la maison Jandilla, en Andalousie.

Les fêtes de la San Fermin attirent des centaines de milliers de personnes à Pampelune, ville d'environ 300'000 habitants. Leurs corridas sont cependant décriées par les associations de protection des animaux.

Les fêtes ont été rendues célèbres dans le monde entier au début du XXe siècle, sous la plume d'Ernest Hemingway. L'écrivain et journaliste américain en a fait la toile de fond de son roman «Le soleil se lève aussi», publié en 1926.

Les Américains sont particulièrement nombreux à faire le déplacement, représentant un quart des touristes étrangers en 2014.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!