Immeuble effondré en Floride - Trois individus accusés d’usurpation d’identité à Surfside
Publié

Immeuble effondré en FlorideTrois individus accusés d’usurpation d’identité à Surfside

Trois individus se sont fait passer pour sept victimes de l’immeuble effondré afin de réclamer l’envoi de cartes de crédit. Ils ont dépensé au moins 45’000 dollars.

Sur cette photo datée du 31 juillet, l’emplacement de l’immeuble qui s’est effondré le 24 juin 2021, à Surfside.

Sur cette photo datée du 31 juillet, l’emplacement de l’immeuble qui s’est effondré le 24 juin 2021, à Surfside.

Getty Images via AFP

Trois personnes accusées d’avoir usurpé l’identité de victimes d’un immeuble qui s’était effondré le 24 juin en Floride ont été arrêtées mercredi, ont annoncé les autorités locales.

Les individus se sont fait passer pour sept victimes de la catastrophe – cinq morts et deux survivants – afin de réclamer l’envoi de nouvelles cartes de crédit, a déclaré la procureure du comté de Miami-Dade, Katherine Fernandez Rundle, lors d’une conférence de presse.

Avec ces moyens de paiement, les suspects se sont procuré divers articles dont des chaussures et des sacs de luxe dans des centres commerciaux et ont effectué des virements bancaires. Ils ont acquis au total des biens d’une valeur d’au moins 45’000 dollars, selon les autorités.

«Des voleurs très habiles»

L’édifice de douze étages en front de mer, baptisé Champlain Towers South, s’était écroulé partiellement au beau milieu de la nuit le 24 juin à Surfside, au nord de Miami Beach, causant la mort de 98 personnes.

Les trois individus appréhendés, identifiés comme Betsy Alejandra Cacho-Medina; son petit ami, Rodney Choute, et Kimberley Michelle Johnson – semblent être «des voleurs très habiles», «des professionnels», selon Katherine Fernandez Rundle. Ils font face à des chefs d’inculpation pour fraude, usurpation d’identité et utilisation de documents falsifiés.

L’enquête a débuté le 9 juillet, lorsque la sœur de l’une des personnes décédées dans l’effondrement a découvert que quelqu’un modifiait les informations bancaires de la disparue et en a informé la police. «Quelle tragédie que des personnes cherchent à tirer profit de cette situation», a déploré la maire du comté de Miami-Dade, Daniella Levine Cava, qui s’était rendue tous les jours sur place. Une enquête est toujours en cours pour déterminer les causes de cette catastrophe.

Version originale publiée sur 20min.ch

(AFP)

Votre opinion