13.11.2020 à 09:43

FranceTrois randonneurs secourus puis amendés

Il a fallu déployer de grands moyens pour sauver trois personnes perdues dans le Luberon.

von
R.M.
Dix gendarmes, deux pompiers et un hélicoptère ont été mobilisés pour le sauvetage.

Dix gendarmes, deux pompiers et un hélicoptère ont été mobilisés pour le sauvetage.

Facebook/Sécurité civile

Trois randonneurs partis avec leurs chiens se balader dans le massif du Luberon se sont retrouvés mercredi coincé sur un aplomb de falaise. Il a fallu déployer des grands moyens pour les retrouver. Puis, une fois secourus, les gendarmes les attendaient de pied ferme.

Les gendarmes ont été alertés vers 17 heures de la disparition des trois randonneurs et ils ont déployé dix agents pour tenter de les retrouver. «Nous avons pu les géolocaliser grâce à leurs téléphones portables. Nous nétions plus quà une centaine de mètres deux, mais le secteur était particulièrement escarpé et vallonné», explique à France 3 le capitaine Julien Togolotti, de la compagnie de gendarmerie de Pertuis.

Hélicoptère mobilisé

Des pompiers ont été appelés en renfort et ont envo deux hommes du groupe de reconnaissance et dintervention en milieu périlleux (Grimp). Mais leur assistance n’a pas suffi: impossible d’atteindre les randonneurs et il faisait nuit noire.

Seule solution, lhélicoptère de la sécurité civile de Marignane. L’appareil est enfin parvenu à secourir les trois randonneurs vers 23 h 45. Ils ont été ramenés par les airs à Oppède. Et là, des gendarmes les attendaient.

En matière de rupture de confinement les trois promeneurs ont en effet fait très fort. Alors qu’on ne peut en France sortir de chez soi que durant une heure et dans un rayon d’un kilomètre, eux sont allés se balader durant des heures à des kilomètres et des kilomètres de leurs domiciles. Ils ont donc chacun écopé de l’amende prévue: 135 euros.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
15 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mont blanc

14.11.2020 à 19:51

135 euros...avec cet argent j aurai pu me payer une viree en helico...et encore

Randoforever

13.11.2020 à 11:15

La prochaine fois, ils apprendront à lire une carte ! 😋

LNAHO

13.11.2020 à 11:10

Entendu en octobre dernier sur une terrasse de resto au Jaun, une femme sportive randonneuse, adepte des virées dans les Préalpes fribourgeoises, dire: "Moi en fin de journée lorsque en balade je suis fatiguée, j'appelle la REGA au secours et ils me ramènent à mon domicile... facile !"