Publié

LégislativesTrois «Suisses» accèdent au parlement italien

Trois Italiens de Suisse siègeront dans le futur parlement à Rome, a indiqué mercredi le ministère italien de l’Intérieur sur son site internet. Ils figureront parmi les 18 élus représentant la diaspora à travers le monde.

1 / 3
Sénateur depuis 2006, le «Neuchâtelois» Claudio Micheloni du Parti démocrate (centre-gauche) a été réélu au Sénat et à la Chambre des représentants. L'un de ses thèmes de campagne était centré sur le nécessité d'obtenir davantage de fonds pour des cours de langues

Sénateur depuis 2006, le «Neuchâtelois» Claudio Micheloni du Parti démocrate (centre-gauche) a été réélu au Sénat et à la Chambre des représentants. L'un de ses thèmes de campagne était centré sur le nécessité d'obtenir davantage de fonds pour des cours de langues

Keystone
De gauche également, le «Schwytzois» Gianni Farina a également été réélu au Parlement. Il réclamait notamment la gratuité des cours de langue italienne pour ses concitoyens.

De gauche également, le «Schwytzois» Gianni Farina a également été réélu au Parlement. Il réclamait notamment la gratuité des cours de langue italienne pour ses concitoyens.

Keystone
Le député de gauche Franco Narducci a perdu son siège. En raison notamment de la percée du Mouvement de Bepe Grillo.

Le député de gauche Franco Narducci a perdu son siège. En raison notamment de la percée du Mouvement de Bepe Grillo.

Keystone

Le «Neuchâtelois» Claudio Micheloni et le «Schwytzois» Gianni Farina, tous deux membres du Parti démocrate (PD, gauche), ont une nouvelle fois conservé le siège qu’ils détiennent au Sénat et à la Chambre des députés.

Ils seront rejoints par le «Zurichois» Alessio Tacconi, membre du Mouvement 5 Etoiles (M5S) de Beppe Grillo.

En revanche, le député sortant Franco Narducci (PD), qui réside à Wohlen (AG), n’est pas parvenu à conserver son siège. Il pâtit de la percée du Mouvement 5 Etoiles et du fait que la circonscription Europe a dû céder un siège au profit de l’Amérique du Sud.

Razzi réélu, mais dans les Abruzzes

Le «Lucernois» Antonio Razzi - jusqu’ici député des Italiens de l’étranger - continuera lui aussi à siéger au parlement. Mais il devient sénateur et représentera désormais sa région natale des Abruzzes, dans le centre de la Péninsule.

Antonio Razzi avait été élu en 2006 sur la liste de l’Italie des valeurs (Idv, centre-gauche). Il était passé en 2010 au parti autonomiste «Noi Sud» (centre-droit), provoquant un tollé à gauche. Cette année, il a été élu sur la liste du Peuple de la liberté (PDL, droite) de Silvio Berlusconi.

Cent candidats

Claudio Micheloni, Gianni Farina, Franco Narducci et Antonio Razzi avaient tous été élus au parlement en 2006, lorsque des sièges ont été créés pour représenter les Italiens de l’étranger. Ils avaient été réélus deux ans plus tard.

Plus d'une centaine de candidats, issus de tous les grands partis, briguaient un des sept sièges destinés aux représentants des Italiens d'Europe: cinq députés et deux sénateurs. .

(ats)

Votre opinion