Actualisé

FRANCETrois suspicions de coronavirus écartées

Trois personnes qui avaient été en contact avec un homme atteint d'une nouvelle forme de coronavirus ne sont finalement pas infectées, ont révélé des examens. Une quatrième personne reste en suspend.

L'homme de 65 ans avait été transféré au centre hospitalier de Douai (photo) le 29 avril, puis transféré au CHRU de Lille jeudi matin.

L'homme de 65 ans avait été transféré au centre hospitalier de Douai (photo) le 29 avril, puis transféré au CHRU de Lille jeudi matin.

AFP

Des analyses ont écarté la contamination du nouveau virus provoquant de graves problèmes respiratoires à trois personnes qui avaient côtoyé un homme de 65 ans hospitalisé dans le nord de la France, à ce jour seul diagnostiqué, mais un quatrième cas restait samedi en suspens.

Pour ce dernier, un patient, ancien voisin de chambre du malade atteint, «des examens complémentaires sont nécessaires», a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.

Ce patient avait côtoyé l'homme de 65 ans atteint du nouveau coronavirus (nCoV), proche du Sras, lors de son séjour à l'hôpital de Valenciennes du 27 au 29 avril. Il est actuellement hospitalisé et isolé en service d'infectiologie à l'hôpital universitaire (CHRU) de Lille.

L'état de ce premier malade est «très sérieux mais stable» selon l'Agence régionale de Santé. Il a a nécessité la mise en place d'une assistance extra-corporelle pour prendre le relais de ses fonctions respiratoires.

Ce premier cas d'infection par le nouveau coronavirus en France avait été confirmé le 7 mai, rappelle le ministère de la Santé.L'homme avait séjourné à Dubaï du 9 au 17 avril avant d'être hospitalisé en France avec des troubles respiratoires aigus.

Des cas d'infection ont déjà été détectés en Arabie saoudite, en Jordanie, au Royaume-Uni et en Allemagne.

Au total, 33 cas confirmés dans le monde de ce nouveau coronavirus, ont été notifiés à l'OMS depuis septembre 2012 et 18 personnes en sont mortes, dont 11 en Arabie Saoudite.

La plupart des personnes chez qui le virus a été détecté ont développé une insuffisance respiratoire grave de type Sras, le syndrome respiratoire aigu sévère provoqué par un autre coronavirus qui avait coûté la vie à près de 800 personnes en Chine et Asie en 2003. Parmi les symptômes figurent fièvre, toux, essoufflement et autres difficultés respiratoires.

Le nouveau coronavirus - les virus de cette famille sont nombreux et variés, pouvant affecter l'homme comme les animaux - a été baptisé provisoirement nCoV.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!