Motocyclisme – Troisième pole de suite pour «Pecco» Bagnaia
Publié

MotocyclismeTroisième pole de suite pour «Pecco» Bagnaia

Le pilote italien de Ducati est dans la forme de sa vie. Il s’élancera, dimanche soir à 21 heures, de la pole position du GP des Amériques MotoGP.

par
Jean-Claude Schertenleib
Francesco Bagnaia s’élancera devant Fabio Quartararo et Marc Márquez, ce dimanche.

Francesco Bagnaia s’élancera devant Fabio Quartararo et Marc Márquez, ce dimanche.

Getty Images via AFP

Le rouge était mis depuis le début de la journée, via la démonstration d’équilibrisme et d’efficacité de l’Australien Jack Miller. Son équipier, «Pecco» Bagnaia, vainqueur des deux derniers GP en date, peinait alors à comprendre comment il était possible de rouler aussi vite sur les bosses du circuit de COTA. Alors, lors de la quatrième séance d’essais libres, les deux collègues ont fait cause commune, Miller montrant la voie à Bagnaia. On était prêt pour les qualifications et là, sensation: «Pecco a montré qu’il était un immense champion, il est présent quand cela compte», avoue le team manager Ducati, Davide Tardozzi. Car c’est bien Bagnaia qui a mis tout le monde d’accord, battant Fabio Quartararo (Yamaha) et Marc Márquez (Honda). Miller? Déçu, puisque seulement dixième après avoir dominé jusque-là toute la journée.

Pour Marc Márquez, cela faisait 441 jours qu’il attendait une qualification sur la première ligne, une performance qu’il tentera de confirmer en course, quand bien même l’effort physique exigé sur cet asphalte si bosselé sera énorme.

Dernier vainqueur Moto2 du GP des Amériques (2019), Thomas Lüthi a raté la qualification directe pour la superpole pour 8 millièmes de seconde, avant de se rater totalement dans le repêchage. Il ne s’élancera que de la 28e et avant-dernière place de la grille, dimanche. La pole position revient au phénomène Raúl Fernández, devant son équipier Remy Gardner.

Pole position en Moto3 pour l’Espagnol Jaume Masia (KTM), l’équipier du leader du championnat Pedro Acosta (15e des qualifications). Coup dur en revanche pour un autre Ibérique: Sergio Garcia, qui n’avait pas encore dit son dernier mot pour le titre, a été déclaré «unfit» pour la fin du week-end après la chute survenue vendredi matin. Le pilote GasGas, qui avait roulé l’après-midi, s’est ensuite senti mal et il a dû être évacué vers un hôpital d’Austin, où des examens approfondis ont détecté un hématome aux reins.

Votre opinion