Actualisé

HOCKEY SUR GLACE«Trop de joueurs ne pensent qu'à attaquer»

FR Gottéron a mis un terme samedi à Kloten à une série négative de cinq défaites consécutives. Mais les Dragons manquent encore de constance et de rigueur défensive pour être pris au sérieux.

par
Cyrill Pasche
Gerd Zenhäusern, entraîneur de FR Gottéron.

Gerd Zenhäusern, entraîneur de FR Gottéron.

Keystone

Les Dragons retiendront les deux points, les premiers depuis le 14 décembre dernier. Cette victoire 4-3 après les tirs au but à Kloten est bonne à prendre. Mais s'ils veulent faire preuve d'un minimum d'ambitions dans cette dernière ligne droite de la saison régulière, ils ne fermeront pas les yeux sur les trop nombreuses carences qui plombent encore leur jeu.

«Nous avons beaucoup parlé de constance ces derniers jours, a encore soufflé l'entraîneur Gerd Zenhäusern. C'est la clé. Jouer durant 60 ou 65 minutes, sans baisse de régime. Face à Kloten, notre premier tiers a été catastrophique, mais nous avons au moins su corriger le tir par la suite….»

Vrai: les Fribourgeois ont réussi à sortir la tête de l'eau en deuxième période après être passé à deux doigts de prendre une gifle monumentale lors du premier vingt (Benjamin Conz a retenu un penalty et gommé les innombrables bourdes de ses coéquipiers). Ils ont le mérite d'avoir réussi à combler leur retard avant d'égaliser.

Mais: le fond de jeu des Dragons est toujours aussi inconsistant. Suffisant pour remporter un match ici et là, largement insuffisant pour espérer quoi que ce soit d'autre.

Peu d'occasions de but

Seulement 19 tirs cadrés en 65 minutes, pour la plupart des essais anodins, dont trois (Huguenin, Mauldin et Mottet) ont tout de même réussi à faire mouche. C'est peu. Gerd Zenhäusern, l'entraîneur des Dragons, a encore une montagne de boulot devant lui, c'est certain.

«Mes gars doivent changer leur manière de penser et refuser de sortir perdant du moindre duel», a souligné le coach, en faisant allusion aux nombreuses erreurs défensives flagrantes du début de rencontre. «L'état d'esprit d'un trop grand nombre de joueurs reste porté vers l'offensive», a encore souligné l'entraîneur haut-valaisan. Une simple question de priorités et d'attitude…

Dans l'attente d'un nouvel étranger

Il y a tout de même du positif dans tout cela, outre les deux points de la victoire: FR Gottéron a enfin réglé le cas Jeff Tambellini. Le Canadien, inexistant depuis son arrivée à Saint-Léonard, a disputé hier son dernier match sous le maillot fribourgeois. L'attaquant rejoint la formation suédoise de Växjö Lakers jusqu'au terme de la saison. Tambellini, qui avait pourtant signé un contrat avec Fribourg jusqu'en 2016, pourra s'engager dès le 1er mai 2015 avec le club de son choix. Les dirigeants sont à la recherche d'un nouveau renfort étranger avant d'affronter le HC Bienne vendredi.

Votre opinion