Covid-19: Trop de Texans dans les bars, le gouverneur ordonne la fermeture

Actualisé

Covid-19Trop de Texans dans les bars, le gouverneur ordonne la fermeture

Greg Abbott a en outre demandé à chacun de «faire sa part», de porter un masque et de respecter les mesures de distanciation sociale.

Un barman au travail dans un bar d'Austin. Cendredi à midi (heure locale) il doit fermer boutique.

Un barman au travail dans un bar d'Austin. Cendredi à midi (heure locale) il doit fermer boutique.

Sergio Flores, AFP

Le gouverneur du Texas a ordonné vendredi la fermeture des bars a partir de midi (19h00, heure suisse) après une flambée des cas de coronavirus dans l'Etat américain.

«À l'heure actuelle, il est clair que l'augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d'activités, notamment aux Texans qui se rassemblent dans les bars», a indiqué le gouverneur Greg Abbott dans un communiqué, en demandant à chaque Texan de «faire sa part», de porter un masque et de respecter les mesures de distanciation sociale.

Livraisons autorisées

Les bars et établissements similaires qui tirent plus de la moitié de leurs recettes brutes de la vente de boissons alcoolisées doivent fermer vendredi à partir de midi (heure locale). Ils restent autorisés à effectuer des livraisons et de la vente à emporter.

Depuis le 12 juin, les restaurants pouvaient ouvrir à 75% de leur capacité maximale. Ils doivent désormais se limiter à 50%.

Le décret de Greg Abbott donne également le pouvoir aux gouvernements locaux d'autoriser ou non les rassemblements de 100 personnes ou plus.

5996 nouveaux cas

Le Texas a rapporté hier 5996 nouveaux cas, un record dans le grand Etat du Sud depuis le début de la pandémie.

C'est le taux de positivité, le nombre de tests positifs rapporté au nombre total de tests réalisés, à 11.76% jeudi qui a poussé Greg Abbott à «prendre des mesures supplémentaires pour atténuer la propagation» du Covid-19. En mai, le gouverneur avait déclaré surveiller cet indicateur qu'il ne voulait pas voir dépasser les 10%.

Le Texas est l'un des premiers Etats américains à avoir rouvert son économie. Dès le 1er mai, les restaurants, centres commerciaux, cinémas et magasins avaient pu rouvrir à capacité réduite. Les bars, salons de coiffure et de soins esthétiques leur avaient emboîté le pas dans les semaines suivantes.

La semaine dernière encore, le gouverneur annonçait l'ouverture des parcs d'attraction et des kermesses à 50% de capacité.

Rendre le masque obligatoire?

Un vent d'inquiétude souffle aux Etats-Unis où la pandémie de Covid-19 repart à la hausse et force les responsables locaux et fédéraux à envisager de nouvelles mesures pour endiguer les contagions, après près de deux mois d'un déconfinement jugé trop permissif.

Les élus s'interrogent désormais: faut-il obliger les Américains à porter un masque en public?

La Californie l'a décidé la semaine dernière, notamment dans les commerces et les transports, suivie par la Caroline du Nord et le Nevada cette semaine, ce qui s'appliquera dès vendredi aux casinos de Las Vegas.

Mais dans les Etats à tendance conservatrice, la résistance est grande. Même en Californie, le comté d'Orange s'oppose au gouverneur sur la question. Au Texas, le gouverneur encourage ses administrés à se couvrir le visage, mais il a jusqu'à présent refusé d'en faire un ordre. - (AFP)

(AFP)

Ton opinion