Publié

Succession«Trop tôt» pour que le PLR soit présidé par un Romand?

Le Bernois Christian Wasserfallen n'est pas candidat pour succéder à Philipp Müller. Christian Lüscher estime, lui, que c'est peut-être trop tôt pour un Romand.

Christian Lüscher.

Christian Lüscher.

Keystone

L'élection du président du Parti Libéral-Radical (PLR) par l'assemblée des délégués aura lieu le 16 avril à Berne. Selon le vice-président du parti Christian Lüscher, le PLR va certainement se tourner vers la jeune génération. Le Genevois estime néanmoins qu'il est «peut-être trop tôt» pour un Romand.

Du côté bernois, Christian Wasserfallen n'est pas candidat à la présidence du PLR. Cette fonction n'est pas conciliable avec sa situation actuelle et ses engagements, a-t-il écrit sur Twitter.

D'ici le 29 février

Le dépôt des candidatures est fixé au 29 février. Pour l'heure, seule la conseillère nationale Petra Gössi (SZ), âgée de 40 ans, a annoncé qu'elle se lançait dans la course.

Philipp Müller a annoncé en décembre qu'il quittait la présidence du parti. L'Argovien le dirige depuis 2012.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!